Accueil ACTU Société Nuit de cristal sexuelle à Cologne [2]

Nuit de cristal sexuelle à Cologne [2]

Que s’est-il vraiment passé à Cologne ? Ou plutôt quelle a été l’ampleur des événements ? Les digues mises en place pour tenter de faire disparaître le sujet des Unes auront fait montre de la durée de vie d’un papillon face aux réactions du plus grand nombre. Les réflexions de Jacques Borde sur ce qui s’annonce comme un des événements clés de l’année 2016.

Emprise: Mais, à Cologne ou ailleurs, il n’y a pas eu de morts14 ?

Jacques Borde: Tant mieux ! Mais, à ce stade, laissez-moi vous objecter deux choses :

Primo, le viol est, pour celles qui le subissent, souvent pire que la mort elle- même.

Secundo, s’il n’y a pas eu davantage de victimes et de dégâts c’est que, pour l’instant, nous en sommes à une forme de terreur mise en œuvre dans des pays non soumis à la charia telle qu’appliquée par Al-Dawla al Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (Daech) en Irak et en Syrie. Voir, simple exemple, les 300 morts et 400 enlèvements perpétrés à Deir Ez-Zor par Daech.

Le fait même qu’une simple 5ème colonne puisse mettre en œuvre un plan d’ensemble tel que celui que vient de nous décrire succinctement le ministre allemand de la Justice, Heiko Maas, devrait nous inquiéter. D’ici à quelques temps, que ne serons en mesure de faire les Kamiz brunes infiltrées en Europe ? Dans nos innombrables zones de non droit notamment. Ou, voyez Cologne, au beau milieu des Champs Élysées.

Ensuite, il convient de relier ce processus à d’autres événements.

Emprise: Les attentats en France ?

Jacques Borde: Et, ailleurs, je vous prie, cessons de nous regarder le nombril. Oui, les attentats que nous avons subi, subissons et subirons, mais encore autre chose…

Emprise: Quoi donc, alors ?

Jacques Borde: Là, je pense très précisément, à l’après-midi de cristal tentée, le 20 juillet 2014, contre la communauté juive de Sarcelles, dont les boutiques furent, à cette occasion, ciblées parce qu’appartenant ou tenues par de nos compatriotes juifs vivant dans cette ville.

Rappelons, à cet égard, les propos de Manuel Valls : « ce qui s’est passé à Sarcelles est intolérable, s’attaquer à une synagogue à une épicerie casher, c’est tout simplement de l’antisémitisme, du racisme ». Ou encore ceux du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, y voyant des « violences antisémites ».

Mais, le pire aura été évité de justesse.

Emprise: Vous m’avez dit avoir été abasourdi par les propos de la maire de Cologne15 ?

Jacques Borde: Me cramponnant à la galanterie due aux dames telle qu’enseignée par ma défunte mère, je vous épargnerai les qualificatifs et autres incongruités auxquels j’ai pensé mais qui ne franchiront pas mes lèvres. Tout ce que je dirai à l’attention de cette… Henriette Reker, c’est de lui rappeler les mots de Winston L. Churchill à Arthur Neville Chamberlain à propos des Accords de Munich : « L’Angleterre avait le choix entre le déshonneur et la guerre. Elle a choisi le déshonneur, et elle aura la guerre ». Avec Reker, cette part de l’officialité allemande a choisi le déshonneur, souhaitons qu’elle n’aura pas la guerre en prime.

Emprise: Et que pensez-vous du débat sur la frustration sexuelle des migrants brandie comme explications à ce qui s’est passé ?

Jacques Borde: Oui, je vois surtout poindre l’immense escroquerie intellectuelle que nous préparent certains : les pôôôvres migrants qui ne sauraient se retenir à la vue de toutes ces femmes européennes lascives et provocantes ! Désolé, je ne mange pas de ce pain-là : des criminels sexuels restent des criminels sexuels. Et, encore plus désolé, s’il plaît, quand bien même, à de jeunes femmes d’être lascives et provocantes, c’est tout simplement leur droit dans nos sociétés plus libres au plan des mœurs. Ce qui est, en revanche, rigoureusement interdit – et hélas insuffisamment réprimé, à mes yeux – c’est de se jeter sur des jeunes femmes, au demeurant ni lascives ni provocantes à Cologne, comme de véritables animaux en rut ! Des hordes de porcs, souvent nourris et logés à nos frais, n’ont pas à se vautrer dans la criminalité sexuelle, tout simplement parce des femmes ont des standards vestimentaires auxquels il ne sont pas habitués ! Ce d’autant que la thèse des attitudes provocantes (sic) ne peut pas être retenue dans bon nombre de cas. C’est tout simplement de la foutaise…

Emprise: Que voulez-vous dire ?

Jacques Borde: Je vous rappelle qu’à Stockholm, des faits identiques à ceux de Cologne, se sont déroulés en août 2014 et 2015, lors du Festival culturel de la jeunesse We Are Sthlm. Un happening réserve aux jeunes ados. Ce qui signifie que, pour appeler un chat un chat, là, il s’est agi d’attouchements16 et d’agressions sexuelles sur des fillettes à peine pubères. Autrement, ces gens-là, sont non seulement des délinquants sexuels mais aussi des pédocriminels. Comme, d’ailleurs, une large partie des Kamiz brunes d’Al-Dawla al Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (Daech) violant en réunion des fillettes à partir de 9 ans17.

Quant aux faits, dès le premier jour du festival d’août 2015, les policiers ont rapporté un phénomène récurrent : « Des jeunes hommes se frottant contre des filles en bas âge ». Selon un porte-parole de la police, Varg Gyllander, « ...près de cent hommes ont été à l’époque placés en garde à vue pour avoir agressé une quinzaine de jeunes filles » et, à en croire un un mémo de la police que le Dagens Nyheter a eu entre les mains, il s’agissait de « jeunes hommes qui se frottent contre des jeunes filles dans le public », mais également d’un viol.

Toujours selon le Dagens Nyheter, citant un membre des forces de l’ordre, « Les filles les plus jeunes avaient seulement 11 ou 12 ans ». Et, il est à noter que la plupart d’entre elles ont refusé de porter plainte. Autrement dit, seule une minorité de victimes de ces horreurs a pu être comptabilisée…

Secoué par ces événements, le Premier ministre, Kjell Stefan Löfven, a fini par exprimer sa « très forte colère à l’idée que des jeunes femmes ne puissent pas assister à un festival de musique sans être insultées, sexuellement harcelées et attaquées. C’est un très gros problème pour les personnes touchées et pour l’ensemble de notre pays. Nous défendrons nos positions et nous ne détournerons pas le regard ».

Soulignons que M. Löfven est membre du très politiquement correct Sveriges Socialdemokratiska Arbetareparti (SAP)18. Donc, désolé, rien à voir avec ce populisme dénoncé par quelques fins esprits.

Notes

14. À ce stade des investigations, en tout cas. Quid de possibles tentatives de suicide après un tel traumatisme…

15. Réagissant à la vague d’agressions sexuelles, la réaction de la Reker aura été sa logorrhée de « Victim blaming » : donner, comme conseil aux femmes de se tenir « à une certaine distance, plus longue que le bras » des inconnus (Auf Armlänge Abstand halten).

16. Rappelons qu’en cas de pénétration même simplement digitale, l’incrimination est celle de viol et non d’agression sexuelle.

17.  Selon les barèmes en vigueur sur les marchés de l’État islamiste.

18.  Parti social-démocrate suédois des travailleurs.

Consulter aussi

Macron Vs Shoah : Le Coup de gueule de Finkielkraut

Alain Finkielkraut, n’a pas du tout apprécié la visite de Macron au Mémorial de la …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close