Accueil ACTU Monde Appel (brouillon) du pied

Appel (brouillon) du pied

Quid de la paix au Proche-Orient ?

Plutôt que de gloser sur l’étrange Conférence de Paris réunie sous l’égide du Quai d’Oray, peut-être, suffit-il de demander aux… Séoudiens.

En tout cas,dans une entretien accordé au Yediot Aharonot, le directeur du Middle East Center for Strategic & Legal Studies1 de Djeddah, le major-général (CR), Anouar Eshqi, a estimé que les relations entre Riyad et Jérusalem sont arrivées au point que les deux pays pourraient « désormais coopérer » contre leurs ennemis communs.

Un pied-de-nez appuyé en direction de l’Iran…

Anwar Eshqi, a fait état de « l’intérêt » que l’Arabie Séoudite exprime pour développer sa coopération économique avec l’État hébreu.

Eshqi, qui est proche de la famille royale séoudienne, estime qu’aujourd’hui le terrain est devenu favorable pour réaliser le plan de paix arabe (lequel, au fait?) au Proche-Orient.

« Si le Premier ministre israélien, Binyamin Nétanyahu, réalisait sa promesse, l’Arabie Séoudite encouragerait les pays arabes à normaliser leurs relations avec Tel-Aviv. Cela aura sans doute un effet positif sur l’avenir des relations d’Israël avec l’Égypte, la Jordanie et d’autres pays arabes », a déclaré Eshqi.

Petit détail au général (CR) qui ferait bien de relire ses fiches avant de s’exprimer : Le Caire et Amman sont déjà signataires d’un traité de paix avec les Israéliens…

Note

  1. Centre des études stratégiques du Moyen-Orient.

Consulter aussi

Pourquoi les USA n’auraient jamais dû exister

Un article d’Adam Gopnik dans The New Yorker a mis en rage les énergumènes de …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close