Accueil ACTU Politique De la programmation des Français par les attentats

De la programmation des Français par les attentats

La France républicaine fait mine de s’initier à la « culture » du terrorisme. Le gouvernement de la Terreur était pourtant composé de « terroristes » (relisez un bon dictionnaire, celui d’Oxford). Les socialistes gouvernent par la Terreur, comme les ancêtres jacobins.

L’ennemi de ces bourgeois est toujours le peuple français. Je ne céderai pas au « populisme », a dit l’autre. Populisme chez eux cela veut dire « le peuple français ». Plutôt le dissoudre ? Déjà qu’on l’écrase

Evitons de commenter le golpe d’Erdogan ou ces sauvages tueries ; félicitons le Figaro, qui explique que les terrasses des cafés (elles exaspéraient Ortega Y Gasset) sont pleines de gens à Nice ; et François Hollande, qui remonte dans les sondages de ses copains. Quelques gêneurs sont venus siffler une petite troupe de ministres à Nice ; on est dans une ville extrémiste où le FN fait de bons scores, et on les eût sifflés de toute manière !

Commençons par célébrer les exploits du sultan Erdogan en relisant Voltaire et son Candide qui finit en Turquie :

« Pendant cette conversation, la nouvelle s’était répandue qu’on venait d’étrangler à Constantinople deux vizirs du banc et le muphti, et qu’on avait empalé plusieurs de leurs amis. Cette catastrophe faisait partout un grand bruit pendant quelques heures. »

Ben oui, pourquoi cela en ferait plus ?

Ici c’est pareil. On abat les Français en masse, et régulièrement encore, et à part la petite minorité vite taxée par la presse de conspirationniste ils s’en foutent, ils partent en vacances, et ils commandent des pizzas, ils braillent après le Brexit…

Oui, tout va bien, tant qu’on ne tombe sous les griffes turbo du camion Volvo conduit par un chauffeur aussi homo que notre pauvre mitrailleur d’Orlando !

Ergo, comme dirait Descartes, il faut aller plus loin que Voltaire.

Et je citerai le contributeur d’un site ami (les crises-fr). Voici ce qu’il écrit dans son commentaire, ce hardi lecteur, plus malin que ceux qui gueulent contre l’islamiste de service ce soir-là. Il dit que c’est un certain acteur du web nommé Aldo Stérone (mélange de Sylvester Stallone, d’Aldo M. et de testostérone ?) qui l’inspire :

« Mais plus choquant encore, il expliquait qu’on s’y “habitue”, et que si aujourd’hui tout le monde met un petit mot touchant sur profil Facebook, même si c’est parfaitement inutile voire contre-productif, au fur et à mesure du temps les gens “intègrent” ces faits comme faisant partie du paysage quotidien, et élèvent leur niveau de tolérance.

Après tout, si ce n’était pas le cas, on aurait des manifestations plus importantes que pour la loi travail pour sortir de l’Otan, arrêter de soutenir Daesch etc…et pourtant, tout le monde s’en contrefout. Donc, demain, ce sera un attentat par mois au lieu d’un tous les six mois et un par an auparavant. »

Tout cela est en réalité vieux comme leur monde moderne : le républicanisme, le communisme, le fascisme, le socialisme se sont imposé par la raison, c’est-à-dire par la terreur. Alors pourquoi pas le mondialisme ? Tout cela parce qu’on s’y habitue. Rappelez-vous Dostoïevski dans la Maison des Morts : l’homme est l’animal qui s’habitue à tout.

N’a-t-il pas réélu Bush ou Obama ? Ce même Bush, reborn christian, ami du dalaï-lama et plus démentiel que jamais, et qui est arrivé ivre à la cérémonie de Dallas ? Là encore, personne pour réagir en haut lieu…

La télé ce n’est pas le très haut lieu…

Hippolyte Taine écrit, dans ses origines de la France contemporaine :

« La déclaration de la patrie en danger, disent des témoins oculaires , n’a rien changé à la physionomie de Paris. Mêmes amusements, mêmes bruits… Les spectacles sont pleins, comme de coutume ; les cabarets, les lieux de divertissement, regorgent de peuple, de gardes nationales, de soldats… Le beau monde fait des parties de plaisir. »

Ici c’est pareil ; et le Figaro de féliciter le gras du bide qui se gratte le nombril sur la plage de Nice au lieu de venir siffler notre infortuné ministre.

Mais n’en restons pas là. Car il se passe en France une belle manifestation de social engineering. On gouverne par la Terreur et par le Chaos. Il reste un effondrement financier à venir, avec la confiscation des avoirs de tout le monde pour renflouer leur banque !

Il y a une belle bibliothèque sur la question maintenant. Mais nous avons fait un choix.

C’est Alexandre Lebreton qui dans son bel opus sur les programmations MK ultra explique comment on s’y prend pour formater les esprits à coups d’attentats. Quelques citations du début du livre :

‘‘Si la terreur peut être induite sur une base largement disséminée dans une société, alors la société retourne à une ‘tabula rasa’, une ardoise blanche, une situation où le contrôle peut facilement être instauré…

Lewin soutenait que par la création d’un chaos contrôlé, la population pouvait être amenée à un point où elle se soumettrait volontairement à un plus grand contrôle

Une fois le peuple privé de ses points de repères, mis en état de choc et infantilisé, il se retrouve sans défense et devient facilement manipulable et spoliable. »

Attendez-vous à des hausses d’impôt au passage.

Rien de nouveau sous le soleil, surtout avec nos bourgeois jacobins aux affaires.

Taine dit à propos des massacres de septembre 1792 :

« Sous une pareille vision, les courages s’affaissent ; tous les journaux approuvent, pallient ou se taisent ; personne n’ose résister à rien. Les biens comme les vies appartiennent à qui veut les prendre. »

Tout cela pour expliquer pourquoi nous en sommes arrivés là, et pourquoi nous voterons Juppé s’il y a des élections en 2017 en Hollande… Les mêmes naïfs qui se plaignent des attentats, ces attentats qui deviennent une boucherie rituelle, voteront pour ce fantastique aventurier néo-gaulliste qui a lancé les opérations sur la Libye et la Syrie, le tout sur ordre de sa consoeur et patronne Clinton.

C’est bien la Boétie, cet anti-béotien, qui parlait de servitude volontaire.

Et Louis-Ferdinand Céline, lyrique :

« Une telle connerie dépasse l’homme. Une hébétude si fantastique démasque un instinct de mort, une pesanteur au charnier, une perversion mutilante que rien ne saurait expliquer sinon que les temps sont venus, que le Diable nous appréhende, que le Destin s’accomplit… »

Bibliographie

  • Dictionnaire d’Oxford : article « terrorist »
  • Voltaire : Candide, ch.30
  • Taine : les origines de la France contemporaine, tome III
  • Dostoïevski ; Souvenirs de la maison des morts, p. 34
  • Alexandre Lebreton : MK Abus Rituels & Contrôle Mental (Editions Omnia Veritas)
  • La Boétie : De la servitude volontaire (voyez en anglais la préface de Rothbard)
  • Céline : Les beaux draps

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close