Accueil ACTU Europe L’Europe face au retour des frontières

L’Europe face au retour des frontières

Le rejet de la Hongrie et de l’Autriche de tout partager du «fardeau» des réfugiés place l’Union Européenne face à un nouveau défi.

À l’approche d’élections et de référendums de haute volée, les «murs» s’installent au centre des débats européens, comme un argument décisif avant la bataille de l’isoloir : en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche, en Hongrie, en Italie….   Le rejet de la Hongrie et de l’Autriche de tout partager du «fardeau» des réfugiés place l’Union Européenne face à un nouveau défi. À travers son vote du 23 juin en faveur d’un «Brexit», le peuple britannique a manifesté une volonté ferme de reprendre le contrôle des frontières du Royaume-Uni, non seulement face à l’immigration moyen-orientale, mais surtout en mettant un frein aux flux en provenance du continent.

Face à ce constat, la première ministre britannique Theresa May essaie de trouver une synthèse difficile entre cet isolationnisme et l’aspiration à continuer à jouer un rôle sur la scène internationale. Le verdict du peuple britannique a aussi lancé un défi aux Européens sur les migrations. Alors que le «pacte» signé entre l’Union européenne et la Turquie – qui ferme la route des îles grecques à des centaines de milliers de réfugiés et de migrants venus d’Orient – menace d’être brisé, l’Allemagne a décidé mercredi de maintenir ses contrôles à la frontière avec l’Autriche au-delà du mois de novembre…

En visite à Calais, où la construction d’un mur entre la «jungle» et le port a débuté, Nicolas Sarkozy s’est, lui, engagé à démanteler la «jungle» «avant la fin de l’été 2017». Mercredi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a poursuivi, devant la commission des lois du Sénat, l’explication de son plan de répartition des migrants dans les régions, tentant de désamorcer la polémique grandissante.

Le Figaro

Consulter aussi

Russes et Serbes : Histoire d’une véritable fraternité slave

L’amitié entre Russes et Serbes n’est pas un vain mythe. C’est une réalité spirituelle, culturelle …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close