Accueil DÉBATS Tribune Bar d’extrême-droite à Lille: une manif interdite

Bar d’extrême-droite à Lille: une manif interdite

Le rassemblement “d’anti-fascistes” prévu samedi après-midi, jour officiel de l’inauguration à Lille d’un bar privé du groupuscule d’extrême droite “Génération identitaire”, sera interdit pour éviter tout “troubles à l’ordre public”, a annoncé ce soir la préfecture du Nord. “Le préfet du Nord a pris un arrêté interdisant toutes les manifestations et rassemblements sur la voie publique, dans certaines rues de la commune, afin de prévenir les troubles à l’ordre public susceptibles d’intervenir”, a indiqué la préfecture dans un communiqué, précisant que le rassemblement n’avait pas encore été “déclaré” jeudi. Cette mesure s’appliquera du samedi 24 septembre à 12H00 au dimanche 25 septembre à 8H00.

Un appel à manifester, signé par le groupe “Action Antifasciste NP2C”, les “syndicats étudiants et lycéens de la CGT”, la CNT, ou encore Alternative Libertaire, avait été lancé pour se rendre à 17h place de la République “afin de manifester contre l’ouverture du local fasciste ‘La Citadelle'”. “En 1888, c’est dans l’estaminet lillois ‘A la liberté’ que fût entonnée pour la première fois l’Internationale (…) 128 ans plus tard, le peuple de Lille va lui rendre le plus beau des hommages en empêchant l’ouverture d’un autre estaminet, qui lui prône un racisme totalement décomplexé, la haine entre les peuples et la défense des intérêts de la bourgeoisie: ‘La Citadelle'”, expliquent les signataires.

Malgré l’interdiction prononcée par les autorités, les organisateurs du rassemblement ont cependant appelé sur les réseaux sociaux au maintien de la manifestation. “La préfecture veut interdire les rassemblements aux abords du local fasciste, mais évidemment la manifestation est maintenue, le reste de la ville est à nous et le soleil sera au rendez vous”, peut-on lire sur la page Facebook du groupe Action Antifasciste NP2C.

D’une trentaine de m2, “La Citadelle”, qui se définit comme une “maison de l’identité”, ouverte uniquement aux adhérents, se veut également permanence juridique, salle de boxe ou encore ciné-club. Une pétition sur les réseaux sociaux demandant son interdiction avait recueilli jeudi près de 59.000 signatures.

Génération identitaire est la branche jeunes du Bloc identitaire, fondé en 2003 par d’anciens leaders d’Unité radicale, le groupuscule dissous un an plus tôt après la tentative d’assassinat de Jacques Chirac par l’un de ses sympathisants lors du défilé du 14 juillet. Adepte d’actions très visibles, très présent sur l’internet, le Bloc identitaire défend une vision “ethnique” et “culturelle” de l’identité européenne, avec un discours islamophobe.

Le Figaro

Consulter aussi

Oui, le colonialisme est un crime contre l’humanité !

En déclarant que “la colonisation est un crime contre l’humanité, une véritable barbarie”, Emmanuel Macron …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close