Accueil ACTU Politique Présidentielles 2017 – Les souhaits des Français : 2 articles

Présidentielles 2017 – Les souhaits des Français : 2 articles

Challenges.fr

Présidentielle: la sécurité et le chômage au centre des préoccupations des Français

Les questions économiques et sociales, au premier rang desquelles le chômage, restent au centre des préoccupations des Français avant la présidentielle 2017, avec la sécurité et la lutte contre le terrorisme, selon un sondage Elabe publié mercredi.

Interrogé sur “les grands sujets auxquels la France est confrontée”, les Français placent en tête “le terrorisme” (50%) devant “le niveau du chômage” (45%). Suivent “l’immigration”, pour 31% d’entre eux, devant “les inégalités, les injustices sociales” (29%), selon cette enquête pour la Fondation Jean Jaurès (proche du PS).

La question économique et sociale reste centrale pour les personnes interrogées, qui placent ensuite “l’avenir de la protection sociale” (28%) et “le manque d’activité économique” (23%).

Les préoccupations sociales, sécuritaires et identitaires alternent encore avec “la délinquance”, “l’avenir du droit du travail” et “le niveau des dépenses publiques et sociales” à 22%, devant “la place de l’islam” et “le niveau des impôts” (18).

L’économie et l’emploi, avec un total de 68% de citations, et la sécurité, 67%, font ainsi jeu égal dans les préoccupations des Français, selon cette enquête. Les personnes interrogées se situant “à gauche” ou “très à gauche” se positionnent plus sur l’économie et l’emploi (77%) et le social (69%), devant la sécurité (64%). Celles “à droite” ou “très à droite” sur la sécurité (74%), l’immigration et l’islam (63%), devant l’économie et l’emploi (57%).

Enquête réalisée en ligne du 21 juin au 4 juillet auprès d’un échantillon de 2.001 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Challenges.fr

Fin du premier article

***

La dépêche

Ce que vous attendez vraiment de la Présidentielle 2017 : notre sondage exclusif

Notre sondage Ifop révèle que le terrorisme, le chômage et les questions de sécurité dominent les préoccupations des Français pour la présidentielle de 2017.

On le pressent déjà, mais notre sondage Ifop le confirme. Des sujets plus lourds que d’ordinaire seront au cœur de la présidentielle : le terrorisme et le chômage. Le premier parce que la France reste sous une menace très élevée après avoir été frappée de plein fouet depuis deux ans. Le second parce que les Français sont exaspérés de voir que, quelle que soit la majorité au pouvoir, la question de l’emploi reste toujours aussi lancinante.
Besoin de protection

Les résultats de ce sondage ne sont donc pas surprenants. Ils illustrent les thèmes qui sont déjà agités par la droite dans sa primaire ; la gauche sait qu’elle ne pourra pas y échapper non plus. Et si l’on enlève la question fiscale qui arrive en troisième position, c’est un besoin de protection et de sécurité que demandent les Français à travers les cinq premières préoccupations (terrorisme, chômage, fiscalité, migrants, lutte contre la délinquance).

Une telle thématique est plutôt favorable à la droite et à l’extrême droite qui savent surfer sur les peurs.

On la retrouve également à l’étranger lors de différentes élections. La gauche et François Hollande, s’il se représente, devront également la traiter tant l’insécurité physique et sociale, à travers le terrorisme et le chômage pèsent sur le quotidien des Français. Pour ceux-ci, cela relève de la priorité, de l’urgence par rapport à des domaines comme l’éducation ou l’environnement qui étaient plus prégnants lors des précédentes campagnes.

En ce sens, la présidentielle de 2017 revêtira une dimension bien particulière, et pas seulement parce que pour la première fois, le FN est donné en tête au premier tour dans quasiment tous les cas de figure.

S’il est compréhensible que le terrorisme ait un impact sur la campagne présidentielle, il serait inapproprié qu’il la confisque, car c’est au fond ce que cherche Daech. Surtout, la lutte contre ce fléau ne devra pas faire l’objet de surenchères inopérantes ou incompatibles avec l’état de droit. A cet égard, la tournure que prend la primaire à droite est inquiétante avec son lot de propositions démagogiques.
La gauche en ordre dispersé

Dans ce long marathon présidentiel de huit mois, l’opposition est déjà en phase qualificative avec sa primaire. On connaîtra le nom de son champion le 27 novembre. La gauche, elle, en pleine confusion, part en ordre dispersé pour l’instant. Elle y verra plus clair au mois de janvier quand le candidat de la primaire initiée par le PS sera désigné. Les Verts, eux, auront élu celui ou celle qui les représentera au mois de novembre. Mais d’ores et déjà, il semble que les thèmes écologiques ne seront pas au centre de la campagne. Ce qui ne va pas arranger la situation des Verts qui ont toujours réalisé des scores dérisoires lors des présidentielles. L’heure est plutôt aux préoccupations de plomb.

La depeche

Attachments

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close