Accueil ACTU Politique Policiers : Malek Boutih (PS) prône une «vraie offensive anti-racaille dans les banlieues»

Policiers : Malek Boutih (PS) prône une «vraie offensive anti-racaille dans les banlieues»

Alors que les policiers manifestent quotidiennement depuis trois jours, le député PS de l’Essonne Malek Boutih a prôné jeudi une « vraie offensive anti-racaille dans les banlieues ». « Il faut arriver à isoler les voyous aujourd’hui du reste de la population et de la jeunesse », a estimé l’ancien président de SOS Racisme, sur RTL, défendant les forces de l’ordre : «  c’est normal que les mecs aient les boules, qu’ils aient peur, on doit les protéger », a plaidé ce soutien de Manuel Valls. Ce n’est pas la première fois que le député utilise un terme plus souvent employé par la droite que par la gauche.

« Ce qui a changé, c’est le niveau de violence, le terrorisme, et cette frange de population qui veut tuer un policier ». Membre de la commission de la Défense à l’Assemblée nationale, Boutih dénonce « un nouveau gangstérisme né de la prohibition de la drogue, de l’abandon des territoires, d’une décentralisation qui fait qu’on a des élus locaux parfois, soit qui parlementent avec les voyous, soit les laissent faire, soit qui disent Il me faut de l’argent ». « Qu’on arrête de donner des chèques à des élus, des associations. (…) La politique du chèque est une politique d’échec. C’est une histoire qui est née il y a 30 ans », a-t-il reproché.

Le député de l’Essonne a cependant rendu hommage à Bernard Cazeneuve, « un ministre de l’Intérieur dévoué à sa tâche » et « qui n’en fait pas une carrière politique », a-t-il lancé. Une demi heure plus tard, sur Europe 1, Nicolas Sarkozy évoquait, lui, « ce qui nous sert de ministre de l’Intérieur » pour parler de Cazeneuve.

« Les policiers sont épuisé, ils arrêtent toujours les mêmes personnes sans que celles-ci n’aillent en prison. On les met sur le même plan que les délinquants. Je n’ai jamais vu notre pays dans un tel climat de perte d’autorité générale », a asséné l’ancien président de la République depuis la Corse, où il est en déplacement, affirmant que «  50% des crimes et délits sont le fait de 5% des délinquants ».

Fustigeant la politique laxiste menée par le gouvernement – « quatre ans ministre de l’Intérieur, cinq ans président de la République, je n’ai pas le souvenir d’avoir couvert un collectif qui s’appelle Urgence, notre police assassine » – le candidat à la primaire à droite a redonné ses propositions : « je veux qu’à chaque fois qu’on touche à un policer, un gendarme, un gardien de prison, un pompier, ce soit une peine de prison ferme automatique et immédiate. Et je veux associer à cela les enseignants », a-t-il précisé en évoquant la récente série d’agressions contre des professeurs, « le rétablissement des peines plancher pour ceux qui agressent les fonctionnaires de police », supprimer « l’excuse de minorité » pour les 16-18 ans et des tribunaux correctionnels pour enfants.

« Est-ce que Cazeneuve a écouté de vrais policiers ? Je ne parle pas des syndicats ou des autorités », a interrogé, sur RMC et BFM TV, Nicolas Dupont-Aignan. Le président de Debout la France assure être allé voir les manifestants. « Je suis horrifié par ce que m’ont raconté les policiers. Ils ont peur, croyez-moi. (…) Nous sommes le seul pays au monde où l’on peut tabasser un policier sans risque. Il y a un manque de moyens, un mépris de la justice et de la hiérarchie », a-t-il jugé. Candidat à la présidentielle, Dupont-Aignan propose de « recruter 40 000 policiers et créer des places en prison ».

Le Parisien

 

Attachments

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close