Accueil DÉBATS Invités Présidentielles : Hollande éliminé au premier tour ?

Présidentielles : Hollande éliminé au premier tour ?

Un nouveau sondage sur élections présidentielles confirme l’élimination de François Hollande au premier tour, en conformité avec les motivations des sondés.

Un sondage BVA POP17 pour Orange et la Presse Régionale1 s’intéresse aux intentions de vote pour les élections présidentielles. Dans les grandes lignes, il montre peu d’évolution sur les intentions de vote des Français.

Présidentielles : plusieurs hypothèses pour des résultats comparables

Les hypothèses pour le premier tour de ces élections présidentielles restent nombreuses. On ne sait toujours pas si Emmanuel Macron sera en mesure de se présenter. Comme on ne connait pas encore le résultat de la Primaire à droite, on ne sait pas encore qui ne Nicolas Sarkozy ou d’Alain Juppé sera le candidat Les Républicains et donc si François Bayrou sera candidat. Enfin, théoriquement, on ne sait pas non plus qui de François Hollande ou d’Arnaud Montebourg représentera le Parti Socialiste.

Six hypothèses sont donc explorées par les sondeurs. Dans les grandes lignes, on peut retenir :

  • qu’aucun scénario ne priverait Marine Le Pen ou le candidat Les Républicains, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé, d’un second tour.
  • qu’aucun candidat du Parti Socialiste n’est en mesure de se qualifier pour le second tour, ni même d’être troisième, pour le moment.
  • qu’aucun scénario ne voit les candidats du centre modifier profondément le classement.

presidentielles-octobre-2016-premier-tour

Au second tour, Alain Juppé ferait 68% face à Marine Le Pen (24% d’abstention) alors que Nicolas Sarkozy ne ferait que 58% avec 40% d’abstention. L’ancien Président peine donc à rassembler.

Des résultats en conformité avec les motivations des électeurs

Les personnes interrogées tiennent comptent pour leur choix :

  • du chômage à 89% (beaucoup à 55%, un peu à 34%)
  • de la sécurité à 86% (beaucoup à 53%, un peu à 33%)
  • de la menace terroriste à 82% (beaucoup à 54%, un peu à 28%)
  • de l’immigration et de la crise des migrants à 79 et 78%.

Ils sont moins nombreux à se préoccuper des grèves, des manifestations et des mouvements sociaux (61% et seulement 22% beaucoup), de l’actualité de la primaire de la droite et du centre (37%) et du projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes (22%).

Sur les principaux sujets d’intérêt des Français, on ne peut pas dire que le Président sortant ait marqué par ses succès. Les intentions de vote aux élections présidentielles qui en découlent sont donc logiques. Les aspects concernant la sécurité, la menace terroriste et l’immigration, particulièrement d’actualité ces derniers mois, sont traditionnellement le fonds de commerce de la droite et de l’extrême droite.

Pour espérer se qualifier face à Marine Le Pen qui semble avoir un solide socle électoral qui devrait lui permettre, dans tous les cas, d’accéder au deuxième tour, François Hollande devra donc convaincre, contre les chiffres, que sa politique d’emploi était adaptée.

Il devra aussi convaincre, contre les faits, que l’insécurité se résume à un simple sentiment et qu’il a su protéger les Français de la menace terroriste.

Une hypothèse n’a pas été explorée par les sondeurs : la présence simultanée de Nicolas Sarkozy et d’Alain Juppé au premier tour, si aucun des deux candidats ne se désiste après la primaire des Républicains. Est-elle si improbable et n’est-ce pas la meilleure chance de qualification pour le second tour de François Hollande ?

  1. Enquête BVA-Salesforce pour la Presse Régionale et Orange réalisée par Internet du 14 au 16 octobre 2016. Échantillon de 916 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d’un échantillon représentatif de 1000 Français âgés de 18 ans et plus.La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage, région et catégorie d’agglomération. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent, pour chaque hypothèse, sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d’aller voter et ayant exprimé une intention de vote. Les résultats d’intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral.Ils donnent une indication significative de l’état du rapport de forces à 6 mois du 1 er tour du scrutin, en fonction des différentes hypothèses envisagées pour le 1 er et le 2 nd tours. La notice de cette enquête est consultable à la commission des sondages qui la rend publique sur son service de communication en ligne.

Contrepoints

Consulter aussi

Les Insoumis tacticiens voteront Le Pen

Disons tout de suite que dans l’état actuel des choses, il est absolument impossible que …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close