Accueil ACTU Politique Victor Hugo et le grand incendie de Leur Dame de Paris
epa07508942 General view of the flames burning the roof of the Notre-Dame Cathedral in Paris, France, 15 April 2019. A fire started in the late afternoon in one of the most visited monuments of the French capital. EPA/IAN LANGSDON (MaxPPP TagID: epalivefour002262.jpg) [Photo via MaxPPP]

Victor Hugo et le grand incendie de Leur Dame de Paris

…il y avait des gouttes de cette pluie horrible qui
s’éparpillaient sur les assaillants et entraient dans les crânes
comme des vrilles de flamme. C’était un feu pesant qui criblait
ces misérables de mille grêlons.
La clameur fut déchirante. Ils s’enfuirent pêle-mêle, jetant
le madrier sur les cadavres, les plus hardis comme les plus timides,
et le Parvis fut vide une seconde fois.
Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce
qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie
la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une
grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des
tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse
dont le vent emportait par moments un lambeau dans la
fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre
balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de
monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait
son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure.
À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de
plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit
des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes
tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et
tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus
grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient
jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de
diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète
de la flamme les faisait remuer à l’oeil. Il y avait des guivres
qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre
japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des
tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres
ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par
ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps
en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une
chauve-souris devant une chandelle.

Consulter aussi

Nicolas Bonnal et les gilets jaunes : les liens

Nicolas Bonnal et les gilets jaunes : les liens sur les analyses patriotiques et symboliques   …

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de