Accueil ACTU Europe La nomination de Barroso chez Goldman Sachs jugée conforme au code de conduite de l’UE

La nomination de Barroso chez Goldman Sachs jugée conforme au code de conduite de l’UE

Le comité d’éthique de l’Union européenne estime que le code de conduite n’a pas été bafoué. Il souligne néanmoins que la nomination de l’ancien patron de la Commission européenne dans la banque d’affaires n’était pas un choix judicieux.

Le comité d’éthique ad hoc de l’Union européenne, consulté après la vague d’indignation publique déclenchée par l’arrivée de l’ex-chef de l’exécutif européen José Manuel Barroso dans la banque d’affaires Goldman Sachs, a estimé que le code de conduite n’avait pas été bafoué, dans un rapport rendu public ce lundi. «Sur la base des informations fournies par José Manuel Barroso dans une lettre adressée au président Juncker, et considérant le code de conduite pour les commissaires, il n’y a pas d’éléments suffisants pour établir une violation du devoir d’intégrité et de réserve», conclu le comité, dont l’avis est non-contraignant. Le choix de l’ancien patron de la Commission européenne a toutefois été jugé peu judicieux. “[José Manuel] Barroso aurait dû être conscient et informé qu’en agissant ainsi, il déclencherait des critiques et risquerait de nuire à la réputation de la Commission, et de l’Union en général”, soulignent les rapporteurs du comité dans leur avis.

» Pluie de critiques sur la nomination de Barroso chez Goldman Sachs

La nomination de José Manuel Barroso comme conseiller sur le Brexit par Goldman Sachs en juillet avait déclenché une polémique en Europe. La Commission – qui avait initialement estimé qu’aucune règle n’avait été transgressée, rappelant simplement qu’il restait tenu au «secret professionnel» en tant qu’ancien président de l’exécutif bruxellois – avait ouvert une enquête. Sous la pression, Jean-Claude Juncker, l’actuel président de la Commission, a fini par saisir le comité d’éthique de la Commission. De son côté, José Manuel Barroso avait contre-attaqué en déplorant des mesures «discriminatoires» à son égard.

» Juncker enquête sur le poste de Barroso chez Goldman Sachs

Quelques jours après l’annonce du recrutement de José Manuel Barroso par la banque d’investissement américaine, plusieurs fonctionnaires européens avaient lancé une pétition contre cette nomination. Trois mois plus tard, la pétition a récolté plus de 150.000 signatures, rapporte RTBF.be. Elle demande notamment la suspension des indemnités de retraite de José Manuel Barroso.

Source

Consulter aussi

Russes et Serbes : Histoire d’une véritable fraternité slave

L’amitié entre Russes et Serbes n’est pas un vain mythe. C’est une réalité spirituelle, culturelle …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close