Accueil DÉBATS Invités À une semaine de la présidentielle, Trump revient (très) fort dans les sondages

À une semaine de la présidentielle, Trump revient (très) fort dans les sondages

Ils se retrouvent à nouveau au coude-à-coude une semaine avant le grand verdict. L’avance d’Hillary Clinton contre Donald Trump s’est largement réduite dans les derniers sondages. À tel point qu’une enquête donne le républicain vainqueur.

Il ne reste plus qu’une semaine avant “l’Election Day” et l’étau se resserre entre les deux candidats à la Maison Blanche. Hillary Clinton, loin devant dans les enquêtes d’opinion après le troisième et dernier débat, décroche quelque peu. À tel point même qu’un sondage ABC News/Washington Post la donne perdante face à Donald Trump pour la première fois depuis mai dernier: 45% des intentions de vote contre 46% pour le candidat républicain.

Mais d’autres enquêtes d’opinion se montrent plus mesurées sur cette remontée de dernière minute. Selon des sondages pour NBC ou Reuters, Donald Trump conserve toujours six points de retard sur sa rivale démocrate.

“Dans la moyenne des sondages nationaux, c’est Hillary Clinton qui a un peu plus de deux points d’avance”, indique Jean-Bernard Cadier, le correspondant de BFMTV aux États-Unis. “Il y a deux semaines, elle en avait sept”, précise-t-il.

Comment l’expliquer ?

Sur la carte électorale, Hillary Clinton est encore ce mardi solidement installée en tête de suffisamment d’États pour être favorite. Mais il est clair que l’enthousiasme pour la démocrate s’est effrité depuis la réouverture vendredi de l’affaire par le FBI de ses e-mails passés par un serveur privé lorsqu’elle était secrétaire d’État. Ce énième rebondissement n’explique pas tout pour Jean-Bernard Cadier.

“C’est plutôt une sorte de fidélité partisane dans les derniers jours”, assure le journaliste, qui précise que le vote pour un parti plutôt que pour un candidat l’emporterait.

À une semaine du verdict, cette campagne réserve encore son lot de surprises. Du malaise d’Hillary Clinton aux accusations d’agressions sexuelles contre Donald Trump, la présidentielle américaine a été riche en rebondissements.

Source

Consulter aussi

Les Insoumis tacticiens voteront Le Pen

Disons tout de suite que dans l’état actuel des choses, il est absolument impossible que …