Accueil ACTU Europe L’Estonie promue par l’Amérique aux avants-postes d’une guerre contre la Russie

L’Estonie promue par l’Amérique aux avants-postes d’une guerre contre la Russie

Il n’est pas certain que les militaires américains envisagent sérieusement une guerre contre la Russie, fut-elle engagée sous le couvert de l’Otan. Une telle guerre dégénérait inévitablement en guerre nucléaire, tactique (locale) voire éventuellement stratégique (mondiale). Ils savent qu’ils n’auraient aucune chance de la gagner.

Néanmoins tout se passe comme si le Pentagone, appuyé au sein de l’Otan par les membres européens les plus férocement anti-Poutine, se préparerait à une telle guerre. Dans cette perspective l’Estonie vient de s’auto-promouvoir aux avants-postes de l’invasion de la Russie.

Aujourd’hui, le New-York Times, un des appuis les plus constants de la guerre contre la Russie, met en valeur les efforts que fait l’Estonie pour être reconnue comme telle par l’Otan. Voir par ex. nytimes.com

Cet article met en valeur la formation par l’Estonie de forces para-militaires (Estonian Defense League) destinées à soutenir, sinon à déclencher une offensive contre la Russie, dont elle est proche de quelques cent km. Cet article n’est pas le seul. Depuis plusieurs jours le NYT en a publié d’autres sur le même ton s’efforçant de démontrer le danger grandissant pour l’Europe et l’Amérique d’un Poutine auquel personne ne s’opposerait.

Mais l’Estonie n’est pas isolée dans ce rôle héroïque visant à défendre l’Occident contre un Poutine présenté comme de plus en plus agressif. Elle est accompagnée par la Lituanie et par la Lettonie. C’est en s’appuyant sur les 3 Etats Baltes que l’Otan vient de finaliser un plan visant à y déployer 4.000 hommes, appuyés par une force de réaction rapide de 40.000 hommes, des armements lourds et en arrière plan par les bases de missiles éventuellement nucléaires mises en place par le Pentagone en Europe de l’Est.

Récemment, lord d’une visite en Estonie, Obama a rappelé le rôle « héroïque » de ce pays dans la lutte contre l’armée soviétique durant la 2e guerre mondiale, lutte qui en a fait de facto des alliés de la Wermacht pourtant combattue par ailleurs. (…). C’est sans doute ce rôle qu’Obama avait aussi exhalté, dans un discours repris en choeur aujourd’hui au sein de l’Otan.

Ainsi, manifestement, les Américains préparent-ils activement une possible guerre anti-russe, en ressuscitant ce passé « héroïque », partant possiblement de l’Estonie. On attendrait que les autres membres européens de l’Otan, notamment l’Allemagne et la France, tempèrent les ardeurs belliqueuses des Baltes mais rien ne vient jusqu’à présent.

Source: Katehon.com

Consulter aussi

Russes et Serbes : Histoire d’une véritable fraternité slave

L’amitié entre Russes et Serbes n’est pas un vain mythe. C’est une réalité spirituelle, culturelle …