Accueil FOCUS Pólemos Les deux disciplines du paintball : le fluo et le camo

Les deux disciplines du paintball : le fluo et le camo

Pour ceux qui débutent le paintball, vous avez peut être remarqué qu’il existe deux grandes disciplines, une version « sportive » : le fluo, et une version « scénarisée » : le camo.
Cela reste du paintball dans le deux cas, mais les terrains, le matériel et les styles de jeu sont différents,  petit tour d’horizon.

1- Le fluo

Le paintball fluo est la version sportive : elle se pratique sur des terrains de « air ball » avec des obstacles gonflables, ou de « speed ball », sans obstacles gonflables mais avec des palettes,  des pneus, etc.

Les terrains font environ 50x50m, et dans le meilleur des cas avec du turf au sol.

Il y’a des règles bien définies, des compétitions, des équipes dans chaque grande ville, et des tournois internationaux.

Aux états-unis, ce sport devient très populaire, et des matchs sont retransmis à la télévision (notamment sur ESPN).

Le matériel utilisé est très pointu, la performance est le principal intérêt recherché lors de l’achat. Le prix des lanceurs est élevé, comptez 400€ pour un lanceur de base, jusqu’à 1000 à 1500€ pour les plus performants. Le canon est une pièce maitresse pour la précision  et la porté des billes, ne le négligez pas. Le loader est plus complexe que les loaders de lanceur camo, car ils doivent supporter des cadences de tirs très élevées.

Le choix de la bille est important pour ces parties, il vous faudra de la bonne qualité, toujours dans l’optique de la performance. La consommation de bille est importante car tous les joueurs sont en 10 billes / sec, c’est une pluie de bille, sans compter celles qui tombent à côté lorsque l’on recharge.

Le style de jeu est très exigeant et très dynamique: vous courez, vous plongez, vous rampez, etc, c’est très rapide !

2- Le camo

C’est la version « scénario », le plus généralement en forêt ou sur des terrains urbains (usines, batiments, etc).

« Camo » pour camouflage, ici la performance n’est pas le seul intérêt recherché, mais aussi l’aspect jeu scénarisé : assault VS défense, protection d’un VIP, capture de drapeau, etc, le tout dans un environnement naturel.

Les terrains ne sont pas du tout les mêmes : plus grands, en forêt, avec parfois des batiments. Bien souvent dans ces scénarios vous pourrez avoir plusieurs respawn : une fois touché, vous revenez dans votre zone de regénération et vous pouvez à nouveau rejouer. On est loin de la compétition et de la performance pure.

Ce n’est pas forcément de la simulation militaire (ce qui s’appelle d’ailleurs « MilSim »), même si les lanceurs sont généralement customisés pour ressembler à des armes de guerre. Les lanceurs camos coutent moins que chers les lanceurs fluos, comptez de base 150 à 300€.

Mais il faudra compter une 100aine d’euros supplémentaires pour améliorer les performances (changement du canon en priorité). Ensuite la customisation, évidemment non obligatoire et chacun le fait à sa manière, mais c’est tout de même un budget (comptez en moyenne entre 100 et 300€)!

A noter aussi que dans le paintball camo, on retrouve beaucoup de joueurs avec des lanceurs fluos, on parlera alors de « flumos ».

Consulter aussi

Maintien de l’ordre & Affrontements de basse intensité : Bienvenue dans l’Absurdie hexagonale !

Les récentes manifestations, ou, plutôt, les dramatiques incidents qui se nouent en leur sein ou …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close