Accueil DÉBATS Invités Il tente d’écraser un policier et insulte la France

Il tente d’écraser un policier et insulte la France

Haine de la France. Farid, un quadragénaire d’Audincourt, était jugé pour avoir foncé sur un policier au volant de son véhicule, alcoolisé, et avoir insulté la France et ses forces de l’ordre, raconte l’Est Républicain. Il a écopé de 18 mois de prison. Son avocate estimait après les réquisitions, trop élevées selon elle, que l’on “marchait sur la tête”.

Au mois d’août, Farid, un quadragénaire d’Audincourt, s’amusait avec un ami, comme l’a rapporté l’Est Républicain. Le jeu ? Ils “se coursaient” en voiture. L’homme est alcoolisé. Il franchit une ligne blanche, au moment où il rencontre un contrôle routier. Loin de calmer ses ardeurs, la présence des forces de l’ordre l’incite à accélérer. Il fonce vers les policiers à toute allure, et manque d’en écraser un, qui se jette sur le trottoir pour éviter le bolide. “Je suis passé à 3 mètres de lui. Jamais je n’ai eu l’intention de le percuter” se justifie-t-il pendant son procès.

Pourtant, arrêté plus tard devant son immeuble, il lance aux forces de l’ordre : “De toute façon, je ne me serais pas arrêté et je vous aurais foutu en l’air…” “Ce monsieur se cache derrière l’alcool pour se justifier. Trop facile”, plaide Me Belin, conseil des policiers, parties civiles. “Nous sommes à l’extrême limite de la tentative d’homicide volontaire”. Le procureur requiert 30 mois de prison, dont dix avec sursis et mise à l’épreuve. Beaucoup trop pour l’avocat du prévenu, qui s’offusque.

“Quasi deux ans ferme, il ne faut pas exagérer. On marche sur la tête. Mon client n’a pas fait reparler de lui depuis six ans. Il s’est rangé. Son comportement au volant est à blâmer mais il faut croire Farid. Il n’a pas foncé sur le policier, encore moins eu l’intention de le percuter.” Le père de famille écope finalement de dix-huit mois de prison avec maintien en détention.

Valeurs actuelles

Consulter aussi

Les Insoumis tacticiens voteront Le Pen

Disons tout de suite que dans l’état actuel des choses, il est absolument impossible que …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close