Accueil SAVOIRS Idées

Idées

A l’école de Proudhon

Proudhon, qui, en 1863 déjà, proclamait la nécessité « du principe fédératif », mettait ses disciples en garde contre cette déformation et cet abus. De cet ouvrage fameux, il est de bon ton de répéter une phrase : « Le vingtième siècle ouvrira l’ère des fédérations, ou l’humanité recommencera un …

Lire la suite »

Armin Mohler et la révolution conservatrice

Dans notre numéro 59/60 de novembre-décembre 1989, Robert Steuckers avait analysé la première partie de l’introduction théorique d’Armin Mohler. Au même moment, Luc Pauwels, directeur de la revue Teksten, Kommentaren en Studies (in nr. 55, 2de trimester 1989), se penchait sur le même maître-ouvrage de Mohler et mettait l’accent sur …

Lire la suite »

Auguste Blanqui, communiste hérétique

Il existe, dans l’histoire du socialisme français, un courant souterrain, hérétique, marginalisé et refoulé. Il constitue une sensibilité occultée parmi les tendances qui ont prévalu dans la gauche de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui – tendances représentées par les couples rivaux et complémentaires Jaurès et Guesde, Blum et …

Lire la suite »

Bakounine, Le Bon et le crépuscule européen

J’ai écrit de nombreux textes qui tournent autour du même thème, de la même constatation. Les choses, les problèmes ne changent plus depuis deux siècles ou presque. Lisez la conclusion des mémoires d’Outre-tombe de Chateaubriand et vous êtes déjà dans notre vieux monde. Monde unifié, monde laid, monde antiartistique, monde …

Lire la suite »

Bennabi et Carl Gustav Jung

Bennabi a étudié avec beaucoup d’intérêt l’œuvre de Jung[1]. Il se réfère à sa théorie de l’inconscient collectif et à ses notions de « personna » et d’ « anima », et reprend parfois à son compte sa terminologie. C’est ainsi qu’il écrit dans « Le problème des idées dans …

Lire la suite »

Bernays, Michels et nos oligarchies expliquées aux moins nuls

On parle d’oligarchies en France, en Amérique et en France. Voyons de quoi il retourne, car cette notion grecque est vieille comme la lune. Dans son livre sur les partis politiques (sixième partie, chapitre deux), le légendaire Robert Michels reprend (et n’établit pas), à partir des théoriciens Mosca et de …

Lire la suite »

Céline et Valéry contre le nationalisme

J’ai déjà dit que Vacher de Lapouge attendait la fin de la vague nationaliste pour voir se créer l’Europe. Mais il n’est pas le seul. Le début du XXème siècle avait été marqué par une énorme vague et dévastatrice de nationalisme : cette vague donna le tsunami des deux guerres …

Lire la suite »

Charles Quint, Empereur gibelin

Les quelques notes qui suivent ici ne sont que les fragments d’une étude beaucoup plus vaste que nous sommes en train de préparer. La figure et l’époque de Charles-Quint (1500-1558) ont déjà été étudiées et analysées par divers historiens espagnols, argentins, anglais et américains, dont les optiques étaient é­ga­lement diversifiées …

Lire la suite »

Comment Gramsci décrit la dégénérescence socialiste

On nous casse tout le temps les pieds à droite ou à gauche avec le néo-libéralisme – ou l’ultra-libéralisme. En réalité ce sont les libertariens qui ont raison et on est plutôt victimes de l’ultra-socialisme et de l’ultra-parasitisme en ces temps de la fin si digne de la Rome ancienne …

Lire la suite »

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close