Accueil ACTU Politique Le ministère de l’Intérieur était contre l’expulsion de l’église Sainte Rita

Le ministère de l’Intérieur était contre l’expulsion de l’église Sainte Rita

“Mais quel est le con qui ?… » Au cabinet du ministre de l’Intérieur, mercredi matin, c’est la stupéfaction. Manifestement, il y a eu un couac. Un gros. De ceux qui n’arrivent qu’au moins d’août, quand les sous-effectifs disloquent la chaîne de commandement, même en plein état d’urgence, ou de ceux qui se produisent quand l’Etat est à ce point déliquescent que plus personne ne contrôle quoi que ce soit. Le couac, qui est une énorme faute, est l’évacuation par la force, au petit matin, de l’église Sainte-Rita dans le XVe arrondissement de Paris. […]

Un mois plus tôt pourtant, devant le Conseil d’Etat, les représentants du ministère de l’Intérieur avaient cherché à éviter l’expulsion. Dans un mémoire remis le 30 juin puis lors de l’audience publique, dans l’après-midi du 1er juillet, ils ont soutenu qu’il n’y avait nullement urgence à agir, et même qu’il n’y avait pas urgence à statuer. Ils avaient contesté jusqu’à la procédure même du référé, en expliquant que les conditions de mise en œuvre de l’article L. 521-2 du Code de justice administrative n’étaient absolument pas remplies, à savoir qu’on ne pouvait pas considérer que l’occupation de Sainte-Rita aux fins d’éviter, si ce n’est sa vente, du moins sa destruction, était une « atteinte grave »à l’exercice d’une « liberté fondamentale », qui aurait pu justifier l’usage du référé. Bien vu. Ces mêmes représentants du ministère de l’Intérieur avaient ajouté, comme le note le Conseil d’Etat dans son ordonnance rendue le 5 juillet, que, depuis le 27 mai, date de la première ordonnance d’expulsion (suspendue par une action en appel), la mobilisation s’était accrue autour de l’église, notamment par « l’opposition de plusieurs élus locaux », et que les « risques de troubles à l’ordre public » s’en trouvaient augmentés en cas d’expulsion. Encore bien vu. Ils avaient encore fait valoir que, dans le contexte de l’état d’urgence et de l’Euro de football – il était en cours –, les forces de l’ordre avaient autre chose à faire que d’évacuer trois pèlerins et deux paroissiens qui ne faisaient de mal à personne… Toujours bien vu.

Le juge des référés du Conseil d’Etat n’avait rien voulu savoir et, statuant, avait décidé qu’il fallait expulser, et enjoint au ministère de l’Intérieur de procéder à l’évacuation. Un grand juriste et un fin politique que ce Laurent Olléon, hautement qualifié pour traiter de ce contentieux : il est spécialisé… dans les questions fiscales et énergétiques ! Issu de HEC et de la promotion Valmy de l’ENA, l’autre promo qui compte – et qui monte – après la cuvée Voltaire dont Hollande et Royal sont les diplômés les plus connus, Laurent Olléon est aussi – surtout ? – un ambitieux contrarié. Dans Hommes de… (éd. du Moment), Bérengère Bonte a raconté comment, en juin 2012, cet encarté au PS – depuis ses 17 ans – avait dû rouvrir les cartons qu’il avait préparés, dans son bureau du Conseil d’Etat, certain d’être appelé auprès de Hollande à l’Elysée. Le chef de l’Etat avait bien fait passer un coup de fil à la famille Olléon mais c’était madame qui avait gagné le gros lot, nommée ministre déléguée à l’Economie numérique. Madame ? Fleur Pellerin, dont Laurent Olléon est le mari ! Le monde est petit. Pour consolation, il deviendra finalement directeur de cabinet de Marylise Lebranchu, à la Décentralisation. […]

Or il s’est écoulé moins d’un mois entre la décision du Conseil d’Etat, le 5 juillet, et l’opération de police, le 3 août. A faire s’évanouir les maires qui veulent obtenir l’évacuation de campement de gens du voyage… […]”

Michel Janva

L’information nationaliste

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close