Accueil SAVOIRS Culture Initiation, tradition, symbolisme : les meilleurs épisodes de la série Star Trek

Initiation, tradition, symbolisme : les meilleurs épisodes de la série Star Trek

Créée par des as de l’aviation, des services secrets et de la maçonnerie (des bnai’brith), la série Star Trek nous a toujours émerveillés, au moins dans sa première mouture de 1967 à 1969. Enfin disponible à un prix raisonnable sur Amazon.co.uk., nous l’avons acquise et décidé d’écrire un livre sur cette série légendaire (la meilleure avec le Prisonnier, tourné la même année), qui mêle tout, ésotérisme, homérisme, mythologie, bible, histoire, épopée, érotisme… Embarquement immédiat pour les utopies gnostiques de la télévision ! Epiphanie du génie juif et féminin (dix scénaristes au moins), Star trek reste une incomparable expérience et montre que la grande SF américaine a été le dernier réceptacle du génie occidental.

Mise en bouche avec nos épisodes préférés :

La ménagerie I et II

Un capitaine mutilé et handicapé veut revivre de superbes aventures amoureuses dans la planète des illusions. Spock se mutine pour l’y emmener, car la vie n’est-elle pas un rêve (borgésien en l’occurrence) ? Il faut vivre dans l’esprit et non selon le corps. Excellent Jeffrey Hunter qui venu du western fait un excellent capitaine de vaisseau initiatique.

Métamorphose – Cochrane

Sublime, que dis-je, transcendantal, irréel épisode où l’on voit un nuage posséder un cosmonaute amoureusement. Il le fait survivre pendant des centaines d’années avant de pouvoir adopter la forme humaine d’une beauté technocrate, une mourante amenée par Kirk. Ils resteront ensemble perdus sur cette planète fleurie. « Je t’apparaîtrai sous la forme de la nuée », me dit la Bible.

Charlie X

Un adolescent perdu, frustré aux grands pouvoirs devient tyran à bord du vaisseau, parce que certaine fille se refuse à lui. Son nom est-il une allusion à notre histoire de France ? Le rôle est joué par le fils du fou hitchcockien Robert Walker. Il y a un autre épisode de Star Trek sur la menace des enfants postmodernes, qui commandent ou tuent les adultes, comme dans un cauchemar de… Platon (République, livre VIII).

Fraternitaire

Une planète nazie, ni plus ni moins, créée par l’ancien professeur d’histoire de Kirk. Spock avec sa bonne rationalité de vulcain, pas trop préoccupé d’élucubration politiquement correcte, ajoute froidement que ce fut «le système le plus efficace de l’histoire du monde ». Episode censuré en Allemagne.

Amok time – mal du pays

Saison des amours pour Spock. On découvre enfin la planète Vulcain, épiphanie du génie chinois, et qui dégage pourtant une bonne barbarie ressourçant Kirk. Cette planète est dirigée par une femme et sa direction n’a rien de rationnel !

Apollon – Adonis

Notre préféré. Apollon existe et il regrette les hommes qu’il avait dessinés pour l’adorer. Il tente alors de retenir l’équipage sur sa planète, en particulier une blonde splendide qui se prend au jeu. Mais le capitaine Kirk n’est pas d’accord, avant de regretter sa prompte décision. N’eussions-nous pas dû demeurer sous la protection des dieux adorés d’Hölderlin et Pindare ?

Unité M. Computer – Daystrom

Episode central, proche de 2001 : l’ordinateur-Golem est installé à bord du vaisseau, et il détraque tout. Star trek inspiré par les épopées maritime et Horatio Hornblower (voyez l’incroyable film de Walsh avec Gregory Peck) préfère le bon vieux bricolage manuel. Mais qui diable nous débarrassera de ces Golems, dis-je le nez perché dix heures par jour sur cet écran d’ordinateur ?

Les derniers tyrans – space seed

Episode superbe avec l’acteur hispano-mexicain Montalban. Une race de surhommes rebelles est retrouvée et s’empare du vaisseau. On les en chasse, mais ils sortent la tête haute avec tout le respect de Kirk. Encore un épisode très politiquement incorrect. Pourquoi faire : on ne fait pas de bonne télévision avec de bons sentiments…

Requiem pour Mathusalem

L’homme éternel existe, il a été Brahms et Leonard de Vinci et d’autres aussi. Il a créé une planète de rêve mais souffre de solitude, alors il se fabrique des Schéhérazade robotiques (lisez ma nouvelle à ce sujet ici). Mais comme les machines  blondes deviennent sentimentales…

La route de l’Eden

On recrute des hippies de l’espace qui sèment la pagaille à bord. Spock ne les apprécie pas mais il aime et comprend leur quête spirituelle. Tous à Katmandou ! Nota : on se moque d’un certain Herbert, figure autoritaire, allusion à Marcuse alors à la mode et toujours lu par les derniers rebelles…

Les arbitres du cosmos

Une communauté évoluée, au look médiéval, interdit psychiquement la guerre Klingons-fédération… Ils se laissent piétiner avant de montrer leur pouvoir et de calmer les bellicistes. La fédération est encore plus humiliée avec son humanitarisme que les klingons finalement. Un scénariste se détache dans Star Trek : c’est Gene Coon.

La machine infernale

Episode double, extraordinaire, écrit par Norman Spinrad, le vrai Rimbaud de la science-fiction, si souvent censuré d’ailleurs. Un monstre artificiel menace le vaisseau, et le capitaine débile et rescapé d’un vaisseau spatial. Mais Kirk ne perd pas son sang-froid. La progression narrative de cet épisode dépasse n’importe quel film de SF, 2001 y compris.

Illusion

En réalité, Paradise syndrome. On arrive sur une planète idyllique peuplée par les indiens. Kirk y reste et fonde un foyer. Pendant ce temps Spock doit sauver cette planète d’un choc spatial. Une pure merveille.

Les mines de Horta

Episode selon Nerval et Novalis. La sensibilité de la nature est ici en jeu : il faut apprendre à lui parler avant de pouvoir exploiter ses richesses. Spock s’y pourvoie. « Homme libre penseur ! Te crois-tu seule pensant, dans ce monde où la vie éclate en toute chose ? » Yourcenar récita un jour le poème à la radio.

Nuages

Episode sur la division de la cité et les amours de Spock. Episode sur la lutte des classes et la division du travail. Les privilégiés ont accès la culture et à l’amour.

L’importun

Episode délicieux sur la féministe incompétente, Janice Lester ! Celle-ci va transposer son esprit dans le corps du capitaine de l’Entreprise afin de prendre le commandement du vaisseau. Mais son incompétence va troubler l’équipage habitué à un commandement compétent et réglementaire…

Consulter aussi

Mennel Ibtissem, une demoiselle fort sympathique

C’est une jeune française qui a de quoi séduire, bien plus que les « artistes » que …

Laisser un commentaire

Specify Facebook App ID and Secret in Super Socializer > Social Login section in admin panel for Facebook Login to work