Accueil ACTU Europe ONU, Migrants, etc., les Bornes de la Tolérance zéro made in… partout !

ONU, Migrants, etc., les Bornes de la Tolérance zéro made in… partout !

La Tolérance zéro serait, nous disent, le cœur sur la main, force media & intellectuels de cour & mondialisés (pléonasme?), serait le marqueur des administrations les plus conservatrices. Certes ! & qu’en dit le populo ?

| Toujours plus loin.
« Ce que nous proposons c’est que des centres fermés avec des moyens européens soient mis en place dans le pays le plus sûr le plus proche (…) et qu’il y ait un financement européen, une organisation européenne pour instruire les dossiers, que les pays européens s’engagent sur les personnes à qui dans ces centres fermés on a octroyé l’asile, à répartir ces personnes entre les pays européens (…). Et que de ce centre européen fermé sur le sol le plus proche donc le sol de débarquement il y ait ensuite des équipes qui puissent reconduire vers les pays d’origine les personnes qui n’auraient pas eu le droit d’asile », Et des « mécanismes de sanction qui existeraient en cas de non solidarité (…). Je suis pour ma part favorable à ce qu’il y ait des mécanismes en effet qui prennent en compte cela ».
Emmanuel Macron, président de République française.

| Aveuglement Français (sic).
« Si pour l’arrogant Président Macron ce n’est pas un problème, nous l’invitons à cesser ses injures et à manifester au contraire une générosité concrète en ouvrant de nombreux ports de France et en laissant passer les enfants, les hommes et les femmes à Vintimille [une ville sur la frontière franco-italienne, NdlR] (…). Si l’arrogance française pense transformer l’Italie en camp de réfugiés pour toute l’Europe, peut-être en versant quelques euros de pourboire, elle se fourvoie complètement ».
Matteo Salvini1, vice-président du Conseil & ministre italien de l’Intérieur.

| Un Macron déconnecté.
« Les déclarations de Macron sur le fait qu’il n’y a pas de crise migratoire en Italie démontrent qu’il est complètement déconnecté de la réalité (…). Macron pose la candidature de son pays à devenir l’ennemi numéro un de l’Italie sur la question migratoire ».
Luigi Di Maio, vice-président du Conseil & ministre du Développement économique, du Travail & des Politiques sociales, sur a page Facebook

| Quid des pays du Golfe ?

« Pourquoi ne vont-ils pas au Qatar ou en Arabie Séoudite, pays musulmans, de même culture qu’eux, riches, et avec des régions désertiques à mettre en valeur ?
« Sa réponse : Les riches pays musulmans refusent de les accueillir, parce que pour eux, l’Europe doit être islamisée par tous les moyens et c’est le bon moment.
« Les riches pays musulmans n’ont pas de comptes à rendre aux organisations humanitaires.
« La preuve : plus de mille morts, esclaves Philippins et Népalais pour construire des stades au Qatar.
« Pas un mot d’émotion dans les chaumières gauchisantes de l’Europe.
« Au contraire on fera même une belle Coupe du Monde de foot sur ces terrains gorgés de sang.
« Par contre, un enfant d’immigré noyé et exhibé à la face du monde et c’est l’horreur.
« L’Europe doit payer… mais certainement pas les riches pays musulmans, ils n’ont pas prévu de CAF ou d’Allocs multiples, encore moins de RMI ou de SMIC.
« Là-bas on finance le terrorisme, la terreur, le meurtre de masse, l’islam ne peut pas donner à tout le monde ! ».
Ange Æoff, sur sa page Facebook.

| Brutalité trumpienne.
« … la volonté [de Trump] est de briser l’Union européenne et de nous vassaliser. De surcroît, Trump est d’une germanophobie réelle, qui lui vient de son grand-père. Mais il ne faut pas se tromper, le locataire de la Maison-Blanche est peut-être brutal, mais intelligent. Massif, mais il sait parfaitement ce qu’il veut ».
Bruno Le Maire.

| Les Lépreux & les autres.
« Si Macron cessait d’insulter et pratiquait concrètement la générosité qui emplit sa bouche, en accueillant les milliers d’immigrants que l’Italie a accueillis ces dernières années, ce serait mieux pour tout le monde (…). Nous sommes peut-être des lépreux populistes, a-t-il ajouté, mais je tire les leçons de ceux qui ouvrent leurs propres ports. Accueillez des milliers de migrants et ensuite on pourra parler ».
Matteo Salvini, vice-président du Conseil & ministre italien de l’Intérieur.

| Compassion à distance.
« C’est toujours intéressant de voir la compassion à distance de ceux qui se prétendent humanistes vs les monstres sans cœurs (…). L’administration américaine décide de séparer adultes et enfants pour leurs propre sécurité. On peut être d’accord ou pas c’est un autre problème. Mais comment gérons nous ceux qui arrivent chez nous ? Quid des violences et des viols dans nos camps ? Des mineurs isolés dans les rues qui se prostituent dans Paris… C’est beaucoup plus moral ? ».
Sandra Freyburger.

| Cloaque de partis pris politiques.
« Nous prenons cette mesure [quitter le Conseil] parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d’une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l’homme un sujet de moquerie ».
Nikki Haley, US Ambassador to the United Nations2.

| Idiots utiles.
« Le passage illégal de ces migrants d’Afrique en Europe est organisé lucrativement par les passeurs et gratuitement par les ONG ».
Renaud Girard, grand reporter au service étranger du Figaro.

| Une croisade plutôt bien vue à… gauche.
« … 72 % des Transalpins soutiennent la croisade anti-immigrés du ministre de l’Intérieur. L’autre Matteo fait, comme on pouvait s’y attendre, le plein à droite. 100 % des électeurs de Fratelli d’Italia, 96 % de ceux de la Ligue, 91 % de ceux de Forza Italia et 78 % de ceux du Mouvement 5 Étoiles sont en sa faveur. Mais c’est à gauche que le patron de la Ligue fait une surprenante percée. 46 % des électeurs du Parti démocrate et 21 % de ceux de Libres et égaux, la gauche de la gauche, partagent sa ligne sur l’immigration. Les partis de gauche le savent et, après le maigre succès de la manifestation organisée par eux le 10 juin, ils ont remis le projet de front républicain anti-Ligue dans les cartons dans l’attente de temps meilleurs ».
Dominique Dunglas, In Le Point.

| Crise qui s’installe.
« … la crise migratoire s’installe en Europe. Premier effet : un raidissement des pays d’accueil, avec la décision de trois ministres de l’Intérieur (italien, autrichien et allemand) de coordonner leurs efforts pour stopper les flux migratoires en expulsant les sans-papiers ».
Jean-Gabriel Fredet, in Challenges n°571 (21 juin 2018).

| Paravent à lobbies.
« Les droits de l’Homme c’est quoi ? Sinon un bel étendard qui sert de paravent à nombre de lobbies. Dans certains pays l’esclavage subsiste toujours, les femmes sont du bétail, les enfants taillables et corvéables à merci. Ce qui n’empêche pas les dirigeants des pays qui se veulent modèles de recevoir leurs dirigeants en grande pompe voire même de les décorer avant de passer à table ».
Justinien.

| On s’y perd un peu…
« Les ‘migrants’ sont des Érythréens qui fuient les bombardements en Syrie. Tant qu’à réinventer la géographie, on pourrait les accueillir en Italie afin de les envoyer en Alaska ». C’est Trump qui va être content…
Me. Philippe Chansay-Wilmotte.

| Juste pour comprendre.
« Donc d’après TF1, qui est allé à leur rencontre, pas mal des mecs de l’Aquarius sont des Algériens et Marocains. Du coup on nous dit pas tout ? Y-a des guerres en Algérie et au Maroc ? Il n’existe pas de filière d’immigration légale avec ces pays ? ».
Question d’un ami sur Facebook.

| Plus molle que molle.
« Ils prétendent être fermes sur le régalien, mais lorsqu’il s’agit réellement d’être fermes, ils choisissent plutôt cette forme d’humanisme et non la défense des intérêts français.
« Nous l’avons encore vu cette semaine avec l’affaire de l’Aquarius. Cela n’a pas été relevé, mais Virginie Calmels s’est réjouie que l’Espagne accueille 600 migrants en faisant comprendre à demi-mot que la France devrait faire de même et que c’est son devoir.
« À ce moment-là, j’ai envie de dire à toute ces parties de la droite modérée qu’il vaut mieux qu’ils rejoignent Emmanuel Macron ».
Érik Tegnér, responsable Les Républicains (LR).

| Aveuglement ou inconscience.
« Je pense que si l’on demandait leur avis aux Français, nous aurions un résultat approchant.
« Simplement, nous vivons dans un simulacre de démocratie où l’on considère que le peuple pense mal, malgré le catéchisme médiatique qu’on lui impose à longueur d’antenne, donc on se garde bien de le consulter.
« De plus, ceux qui ont le courage de tenir un discours différent sont stigmatisés et assimilés à des monstres, comme si nos pères pendant des générations et des générations n’avaient pas au péril de leur vie défendu les frontières de leur pays…
« Pourtant, à ne pas vouloir comprendre on finira par mettre des extrémistes à la tête de tous les pays d’Europe car, même si on endoctrine les gens, on ne pourra pas les empêcher de voter comme ils l’entendent ».
Surlaligne.

Notes

1 Par ailleurs, vice-président du groupe Europe des nations & des libertés.

2 Née Nimrata Randhawa, née et élevée dans une famille de confession sikh. Elle s’est convertie à la religion de son mari, le méthodisme, avant son mariage. Appartient, de fait, à l’aile chrétienne des Républicains pro-Trump.

 

Consulter aussi

Varoufakis aime beaucoup Macron, personnellement

« Je l’aime beaucoup, personnellement », a dit Yanis Varoufakis lors d’une interview donnée à …

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close