Accueil ACTU Politique Pouchkine et ses contes de fées, traduction maison en juxtalinéaire et vers s’ils vous plaît !

Pouchkine et ses contes de fées, traduction maison en juxtalinéaire et vers s’ils vous plaît !

Les merveilleux contes en vers d’Alexandre Pouchkine (Le conte sur le pope et son ouvrier Balda, Le conte sur le Tsar Saltan – publié à part dans notre édition illustrée, Le conte sur le pêcheur et le poisson, Le conte sur la Princesse morte et les sept bogatyrs, Le conte sur le coq d’or) furent écrits entre 1830 et 1834. Pour la première fois dans la littérature russe les contes de fée basés sur les sujets populaires se trouvent revêtus d’une belle poésie, légère et jaillissante. Cette poésie irradie la beauté et reste dans notre mémoire dès l’enfance sans qu’on se force à la mémoriser.Et de plus on ne peut pas oublier le merveilleux prologue de « Rouslan et Ludmila », écrit entre 1818 et 1820 où Pouchkine nous dessine le mystérieux et magique monde des contes de fée russes, et nous donne le plaisir d’être plongé dans un univers à la fois fantastique, romantique et moralisateur.Chaque conte a son rythme et sa structure de rimes (ou leur absence – comme dans Le conte sur le pêcheur le poisson). Le traducteur a voulu garder les rythmes pouchkiniens et s’est attaché à maintenir la rime et la mesure des textes originaux en préservant le mieux possible les lignes et chaque mot même de Pouchkine. C’est pourquoi nous proposons ces contes en lecture bilingue et juxtalinéaire.

 

https://www.amazon.fr/CONTES-FEE-BILINGUE-Traduction-Popova-Bonnal/dp/B084YZT3VX/ref=sr_1_3?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=BONNAL+POUCHKINE+TETYANA&qid=1582713969&s=books&sr=1-3

Consulter aussi

Coomaraswamy et l’éternel péril occidental

NICOLAS BONNAL Coomaraswamy et l’éternel péril occidental Créature instable et périlleuse, l’occident menace le monde …

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de