Accueil FOCUS Analyses Géopolitique et maléfices du trente-troisième parallèle

Géopolitique et maléfices du trente-troisième parallèle

J’avais souligné le tropisme ésotérique de Mitterrand dans mon livre sur M. le Grand Initié. Mais si ce diable d’homme n’avait pas été le seul dans son genre, dans un monde soumis à toutes sortes de révolutions géopolitiques et culturelles ? Dans un monde soumis à toutes sortes de frères maçons, de clergés lucifériens et d’amateurs de symboles illuminés ?

Prenez la géographie : Damas, Nagasaki, Los Alamos, Baghdad… Il est difficile de savoir pourquoi, mais le trente-troisième parallèle joue un rôle énorme dans la géopolitique. Prenez un atlas pour voir.

Regardez cet atlas et voyez l’importance de ce parallèle dans le très maçonnique pays du général Pike et du billet vert ; regardez alors où se trouve la pauvre ville de Dallas, célèbre pour ses accidents de voiture (c’est la thèse officielle) et son président assassiné par… le magicien d’Oz un 22/11 ; regardez l’atlas et voyez cette fois en Afrique la pauvre bourgade de Tripoli (la trois fois ville) connue pour son printemps arabe et célébrée dans l’hymne des… marines US ; voyez Baghdad connue pour ses mille et une nuits et pour ses armes de destruction massive ; regardez un atlas et voyez où se trouve la pauvre ville de Damas, déjà promise à une prompte destruction  par notre prophète Isaïe (de Dallas à Damas il n’y a qu’une lettre), chapitre 17 ; regardez ensuite un atlas pour comprendre que l’Iran est bien mal situé, avec sa bonne ville d’Ispahan ; poursuivez votre périple géographique et maçonnique et vous traverserez le paisible Afghanistan, le Cachemire, connu pour ses guerres communautaires, et bien sûr le Tibet, si cher aux initiés nazis et à la couronne britannique. On insistera aussi sur l’importance de Phoenix, Arizona, sur ledit parallèle, ville du Phoenix mythique reliée aussitôt au Liban, à Tyr et à nos bons phéniciens, à ce cher maître Hiram qui construisit le premier temple des maçons. Le voyage ne se terminera pas ici, puisque l’on trouve à un bout de ce parallèle Hot Springs où mourut Roosevelt (mais dans quelles conditions d’ailleurs ?) et Charleston, capitale maçonnique US, le port de la Navy (navi, le prophète, en hébreu, le nom d’ailleurs  du peuple d’Avatar) de San Diego et à l’autre bout notre bon vieux bourg bombardé de Nagasaki, seul archevêché du Japon d’ailleurs (est-ce pour cela que notre trente-troisième président et trente-troisième degré Truman…).

Sur ce trente-troisième et bien-aimé degré nous trouvons Roswell avec son extra-terrestre et surtout la phénomène UFO et son contrôle mental mondialisé, Los Alamos et ses essais nucléaires, et à l’autre bout de la planète et de la chaîne initiatique, Hiroshima. On peut bien sûr rentrer dans les détails et trouver d’autres « cohérences aventureuses » à la Caillois, mais cela nous remplirait un livre ! Dans l’hémisphère sud moins recouvert de terres, on se contentera de l’Uruguay et de l’importante guerre des Boers menée au nom de l’or, du diamant et du nouvel ordre mondial, comme l’expliqua Chesterton dans le Nommé jeudi.

Le trente-troisième degré, suprême grade maçonnique, le trente-trois, addition du 11 et du 22 (voyez un dictionnaire des Nombres), nombre d’un livre des chants du Dante, roi de l’Univers et de l’achèvement spirituel, est le nombre clé dans cette histoire du nouvel ordre mondial. On nous le fait savoir – Hollywood, Phénicie, la Géorgie des très sinistres « Guidestones » –  ou on nous le fait payer. De Dallas à Damas en passant, en cassant plutôt, par Nagasaki ou par Bagdad. 22, y’a les grands initiés ! Car il est aussi la somme, ce nombre, du 11 et du 22 dans les tarots, lames (Trump, en anglais) de la force et du mat. La force du toqué, telle me paraît bien être l’orientation (sic) de nos grands initiés d’aujourd’hui, qu’ils soient issus de la maçonnerie, du nouvel ordre mondial, des illuminati des médias ou des interprètes trop littéraux de la Bible ! On signalera pour terminer le livre du jeune Jérémy Lehut sur l’occultisme des comics américains qui conditionne notre jeunesse « aux quatre coins du globe ».

Consulter aussi

De notre abrutissement par les chaînes info

La cuisinière de Flaubert et la politique C’est dans le journal de Flaubert : « …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close