Accueil FOCUS Analyses “Veuillez laisser l’Etat dans les wc où vous l’avez trouvé en entrant” (sentence d’extrême gauche)

“Veuillez laisser l’Etat dans les wc où vous l’avez trouvé en entrant” (sentence d’extrême gauche)

Nous vivons désormais depuis un demi-siècle dans une période que les spécialistes appellent postmodernité (1). Celle-ci se caractérise – entre autres – par ce que Marcel Gauchet appelait le désenchantement du monde (2). « Bof génération », « génération désenchantée », « soft ideology » sont autant de mamelles qui nourrissent bien mal les aspirations légitimes de l’Homme.

Là où les consommateurs compulsifs – voir l’exemple de la généralisation du crédit à la consommation, inconcevable auparavant – trouvent un plaisir dont on sait depuis le Maréchal qu’il n’est pas Joie (3). L’hédonisme et son corollaire sexuel que l’on nomme sexualisme, par opposition à l’Amour (4), sont tellement répandus qu’ils frustrent ceux qui s’y adonnent. Où trouver donc un tabou dans une société qui permet presque tout.

Cependant, pour ceux qui méritent encore le qualificatif d’Hommes, c’est à dire ceux qui veulent oeuvrer pour l’honneur du genre humain, la postmodernité est facteur d’engagement. Que l’on songe par exemple à la victoire qui fut la nôtre, contre le communisme voici environ un quart de siècle. Remarquons que les millions de communistes armés à l’époque furent autrement plus dangereux que les quelques 30 000 ou 40 000 combattants de Daesh. En clair, si nos gouvernants occidentaux l’avaient voulu, il en serait déjà fini de ces hommes au drapeau noir. Il a fallu d’ailleurs que la Russie rentre dans la danse pour que la situation inquiétante commence à s’inverser. Et on peut remarquer que les pays qui s’opposent réellement à Daesh ont pour particularité de ne pas appartenir au camp occidental. Ce dernier est allié aussi bien à l’Arabie Saoudite qu’au Qatar. Alors même que Bachar el Assad constitue un rempart incontestable à l’islamisme, les occidentaux font tout – le gouvernement français est tristement en première ligne – pour faire chuter le souverain syrien.

Dieu merci, le monde en tant qu’il est multipolaire est désormais un fait incontestable. Il est loin le temps où en effet où certains prévoyaient la victoire planétaire des Etats-Unis, c’est à dire de l’occidentalisation du monde. Et si l’ofce ou l’ocde n’annoncent pas des résultats fameux tant pour la Russie que pour les Européens pour les prochaines décennies, elles indiquent une Asie très probablement irrésistible à l’avenir. A surveiller de près.

Le gouvernement français s’est couvert de ridicule en raison de ses positions extrémistes concernant la Syrie. L’arrêt des bombardement pour cause de stock de bombes épuisé en dit long sur l’état de délabrement de notre pays. Ce n’est guère mieux en politique intérieure où les ministres rivalisent d’incompétence. Jusqu’à des fautes d’orthographe qui auraient empêché certains d’entre eux d’entrer en sixième, faute de certificat d’études, naguère. Certains ne verront là qu’un détail mais on m’accordera qu’on a fait du chemin depuis Malraux. Pas dans la bonne direction.

arton21Le fait migrant, fait se juxtaposer politiques intérieure et étrangère. Si la chancelière allemande fait la part belle aux migrants qu’elle accueille sans compter, c’est pour des raisons économiques, la natalité posant outre-Rhin problème. La natalité française se porte beaucoup mieux mais elle est le fait de l’immigration récente (5). Rien de rassurant donc. J’insiste sur le fait économique parce qu’il est la clef du problème. Ils parlent « droits de l’homme » mais pensent « pognon ». Quand je pense aux très nombreux régiments ou bataillons, y compris les plus prestigieux (je pense à l’instant au 6ème Rpima), je l’associe au fait migrant qui, très probablement ne pourra être militairement contré, parce que le tissu militaire qui ornait notre cher pays, n’est plus. Encore une fois pour des raisons économiques.

Il existe tout un pan de la population qui fustige l’Etat. C’est se placer dans la continuité de Hayek et Friedman (nobelisés) mais aussi de Thatcher et Reagan. Autrement exprimé de l’occidentalisme. Rappelons (tiens, tiens) que le reaganisme écrasa via l’impôt les classes moyennes et que le bonheur de son american way of life ne satisfit qu’une petite minorité. Quant à la dame de fer, il lui fallut bien reconnaître (le fait est certes assez récent) que le modèle pluri-communautaire constituait un échec. Nous l’affirmâmes avec la plus grande lucidité depuis un demi-siècle.

L’Etat, c’est la tête. Il doit sous peine d’anarchie larvée jouer un rôle majeur. Un Français, lointain descendant des Rois du 13 èmè siècle comme de Colbert le sait très bien. Et ce sont justement les occidentalistes qui trouve toujours qu’il y a trop d’Etat. Laissons donc le libéralisme au tandem umps. J’ai toujours prôné l’économie mixte. Je passais du coup à l’époque où le plan quinquennal soviétique avait les faveurs de bien des étudiants pour droitier. On va de façon similaire, me faire maintenant passer pour communiste puisque le tout-venant est devenu libéral. En fait, je reconnais que ce n’est, tout comme hier, pas facile aujourd’hui de défendre l’économie mixte alors même qu’elle apparaît comme le juste milieu : ni trop, ni trop peu d’Etat. Et les localistes de constater aujourd’hui que les dotations de l’Etat diminuant, les collectivités locales sont touchées. C’est donc bien des services de proximité qui vont disparaître. Et l’école par exemple, dans certaines contrées, de ne plus être gratuite. Faudra t-il que le libéralisme fasse au final autant d’erreurs que le communisme, pour qu’il soit enfin disqualifié. Le public doit contrebalancer le privé et réciproquement. Si l’on est hegelien, on pense que l’histoire est l’établissement progressif de la raison sur terre. Mais je ne suis pas hegelien et m’attends donc à la catastrophe à venir …

Il faudra un Etat, et qui soit fort, pour affronter les défis du 21 ème siècle. Ce n’est pas le manque de vigueur de l’Etat actuel qui permettra de résoudre le fait migratoire. Pas plus que le libéralisme « laissez faire » qui permettra de remettre de l’ordre dans la maison, l’immigration n’étant qu’un des problèmes parmi tant…

Article originellement publié le 17 février 2016

Lien 1

Lien 2

Lien 3 : « Le plaisir abaisse, la joie élève » Maréchal Philippe Pétain

Lien 4

Lien 4 bis

Lien 5 : Les journalistes contestent le fait ; pas les démographes ….

Consulter aussi

De notre abrutissement par les chaînes info

La cuisinière de Flaubert et la politique C’est dans le journal de Flaubert : « …