Accueil DÉBATS Invités Elections américaines : la semaine de tous les dangers

Elections américaines : la semaine de tous les dangers

Le sondage du 28 octobre du Los Angeles Times donnait Donald Trump à  45,8 % et Clinton à 44,1 %. Il n’y a pas eu, pour ce journal, de publication de sondages pour la matinée du 29.  Tout semble s’inverser en défaveur d’Hillary Clinton. A 15 heures, le samedi 29 octobre, le Los Angeles Times donnait  46, 2 % pour Trump et 43, 2 % pour Mme Clinton. La décision du FBI de poursuivre l’enquête sur Hillary Clinton  en est peut-être la raison.

Les dernières révélations du FBI ont changé toute la donne électorale

Jusqu’alors, le FBI n’avait pas reçu l’ordre d’examiner les derniers courriels d’Hillary Clinton. Il ignorait  si les nouveaux courriels contenaient des données secrètes, car le département de la Justice ne l’avait pas autorisé à les examiner. Le FBI a décidé de passer outre et de poursuivre l’enquête . De fait, le département américain de la Justice a fortement critiqué le directeur du FBI pour la publication de nouvelles informations sur l’affaire des courriels fuités  et sa décision de rouvrir l’enquête sur l’utilisation d’un serveur privé quand elle occupait le poste de secrétaire d’État. Le directeur de campagne de Clinton, John Podesta est apparu très perturbé par cette nouvelle.

En France, Les médias continuent, sans aucun recul critique, leur propagande en faveur d’Hillary dans une sorte d’unanimisme pro-système quasi militaire.  Le pire aura été atteint par le quotidien Le Monde. Le journal, si l’on peut encore parler de journal, a durant toute la campagne américaine tenu un carnet de bord, une sorte de compte à rebours électoral qui s’est résumé à du pur délire militant. Ses articles  de la campagne électorale américaine  resteront dans les annales des écoles de journaliste comme de véritables tracts électoraux .

Dans le compte-rendu de cette campagne, Le Monde a perdu non seulement tout sens de la mesure mais toute crédibilité à l’international avec tout de même une question que nous ne pouvons nous empêcher de nous poser : à quoi sert-il de transformer son journal en tract électoral quand on n’est plus lu, ni aux Etats-Unis, ni en France ?

Source

Consulter aussi

Les Insoumis tacticiens voteront Le Pen

Disons tout de suite que dans l’état actuel des choses, il est absolument impossible que …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close