Accueil ACTU Europe Routes d’Europe – Les Immortels

Routes d’Europe – Les Immortels

« Ce n’est pas autour des inventeurs de bruits nouveaux : c’est autour des inventeurs de valeurs nouvelles que le monde tourne ; il tourne silencieusement » Nietzsche.

Le 1er Novembre à Athènes, nous nous sommes réunis pour honorer la mémoire des deux militants – Manolis Kapelonis et Giorgos Fountoulis – de l’Aube Dorée assassinés il y a trois ans (un troisième grièvement blessé a survécu). Étaient présents 12 représentants de 4 nations.

Nous sommes restés trois jours sur place  pour renforcer les liens de sang et de cœur mais aussi pour développer les relations autour de la formation, du réseau et des initiatives économiques.

Nous avons aussi décidé que nous tiendrons une rencontre européenne à Sparte. Puis à Paris et ensuite à Bruxelles afin de tisser des liens entre la France, le Chili, l’Espagne, la Belgique. Malgré les banquiers et les technocrates de Bruxelles, malgré les “eurosceptiques” de la City, de Wall Street qui manipulent les réacs, l’Europe, la vraie, c’est à dire l’Imperium des Patries, nous allons la faire avec le coeur, avec la tête et surtout avec notre volonté.

C’est un engagement, c’est un devoir. Il faut s’en souvenir toujours : il s’agit d’une toile a tisser tous les jours et pas d’un produit à vendre.

On ne le fera pas dans le narcissisme et les antagonismes. Personne ne doit faire le paon pour le simple fait que le Projet a acquis maintenant de la visibilité. Il nous faut un tout autre esprit. Tout est encore à faire, même notre sélection n’a pas vraiment commencée.

Que personne ne se mette en vitrine : nous ne sommes ni les putes d’Amsterdam ni les nationaux-consommateurs de la droite terminale.

(Photos ci-dessous de voxnr)

Point de rencontre
Point de rencontre
Recueillement et messe orthodoxe en mémoire des “Immortels”
Recueillement et messe orthodoxe en mémoire des “Immortels”
Drapeau des "Lansquenet"
Drapeau des “Lansquenet”
A l'entrée du cimetière
A l’entrée du cimetière
Gabriel Adinolfi avec le seul survivant de l'attaque contre l'Aube Dorée
Gabriel Adinolfi avec le seul survivant de l’attaque contre l’Aube Dorée

Consulter aussi

Russes et Serbes : Histoire d’une véritable fraternité slave

L’amitié entre Russes et Serbes n’est pas un vain mythe. C’est une réalité spirituelle, culturelle …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close