Accueil FOCUS Pólemos Uzi goes to Hollywood

Uzi goes to Hollywood

Terminator, Matrix, Léon, Scarface, Tomb Raider, Nikita, Battle Royale…qu’ont tous ces films en commun ? On y voit, de manière ostensible, l’un des pistolet-mitrailleur les plus emblématiques et connus du grand public : l’Uzi. Nous sommes certains que vous avez tous en tête ces scènes mémorables avec un grand méchant (ou un gentil parfois), défouraillant tout azimut, réduisant tous ses opposants au silence dans un déluge infini de balles. L’Uzi est en effet l’une des armes les plus utilisées dans le monde de la fiction, les scénaristes ayant probablement été séduit par sa forme singulière, son format compact et sa cadence de tir. Mais avant de faire partie du Wall of Fame d’Hollywood, l’Uzi est une arme, une vraie et est toujours utilisée de nos jours.

Conçu en Israël par le Major Uziel Gal (né en Allemagne en 1923) à la fin des années 40, L’Uzi est l’une des premières armes accueillant le chargeur directement dans la poignée, afin de réduire son encombrement au maximum. Le premier prototype est apparu en 1950 et peu de temps après, les premières versions furent fabriquées et données à un petit nombre d’unités pour des tests terrains plus poussés.

L’Uzi a beaucoup de qualités : c’est une arme fiable et étonnamment très précise. Elle pèse environ 3,5 kg et peut tirer des cartouches de 9mm, .22 LR, .45 ACP et .41 AE à une cadence maximale de 600 cartouches à la minute. Très vite, l’Uzi a su attiser la curiosité à travers le monde. Pendant les années 60, une nouvelle crosse en métal a remplacée la crosse en bois originale et la licence de fabrication fut donnée à la firme Belge FN Herstal. Plusieurs variantes apparurent au fil du temps : Le Mini Uzi, plus court et plus léger, le Micro Uzi, encore plus petit et l’Uzi Pistol, un pistolet semi-automatique basé sur le Micro Uzi.

L’Uzi a gagné ses lettres noblesses au combat, plébiscité par certaines unités d’élite et services de sécurité lors de combat rapprochés. En effet, du fait de son canon court, sa portée n’est « que » d’environ 200 mètres maximum. L’Uzi a également connu quelques ratés à ses débuts : certains coups partant tout seul, remettant en cause sa « sécurité ». Néanmoins, le défaut fut corrigé et l’Uzi se serait vendu à plus de deux millions d’exemplaires à travers le monde.

Il fut utilisé et exporté dans de nombreux pays (90 au total) dont les Etats-Unis, l’Argentine, l’Australie, la Colombie, le Brésil, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne, l’Irlande, Taiwan, la Turquie et bien évidemment, la France. Il fut l’arme réglementaire de l’IDF (Israël Defense Force) pendant plusieurs années. Aujourd’hui, l’Uzi 9mm est toujours utilisé par plusieurs forces de l’ordre et militaires mais également par les tireurs sportifs.

Source

Consulter aussi

Maintien de l’ordre & Affrontements de basse intensité : Bienvenue dans l’Absurdie hexagonale !

Les récentes manifestations, ou, plutôt, les dramatiques incidents qui se nouent en leur sein ou …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close