Accueil ACTU Politique Ne pas (trop) prendre ses désirs pour ses réalités

Ne pas (trop) prendre ses désirs pour ses réalités

D’une manière générale, la politique politicienne a cessé de vraiment m’intéresser à partir de… 1981. C’est vous dire. Il est donc rare que je l’aborde en dehors du prisme géostratégique.

C’est donc avec fatalisme que je vous livre ce commentaire sur la Primaire de la droite & du centre.

Oui, nous avons été débarrassé de Juppé, avatar foireux en contre-jour d’un Hollandisme auquel il aurait cru devoir sa victoire, une fois élu par la gauche et le centre.

Oui, nous avons été débarrassé de Juppé, porte-valise (comme d’autres en d’autres temps l’ont été du FLN) d’un communautarisme allogène arrosé de pétrodollars, issu et poussé du Jamiat al-Ikhwan al-Muslimin ou Association de la Confrérie des musulmans, autrement dit les Frères musulmans (FM), mais que je trouve toujours plus clair de citer en V.O.

Oui, tout le monde est d’accord pour le dire : François Fillon est un catholique pratiquant qui a fait campagne sur ses idées et non celles des autres. Et qu’il serait même un honnête homme.

Oui, tout le monde est d’accord pour le dire : François Fillon affiche un tropisme, que je qualifierai de rassurant quant à la Russie et à Vladimir V. Poutine qui, semble-t-il, le lui rendrait bien.

Et, après ?

Le Catholicisme, ou plutôt le Christianisme de M. Fillon saurait-il être, à lui seul, la garantie de quoi ce ce soit. Outre du fait que ce couple présidentiel là ira bien à l’Église et non au Temple ou à la mosquée ?

Non, évidemment. Rappelons à ceux qui l’ont oublié ou jamais su que le parti le plus corrompu de la Pénisule italienne, de l’après-guerre aux flamboiements du Berlusconisme, fut la… Démocratie Chrétienne (DC) vendue à peu près tout ce qui pouvait l’acheter ou s’offrir ses services : OTAN, Libye, Mafia, Camorra et j’en passe.

L’intérêt, que tous les hommes et femmes de paix que nous sommes partageons, pour la Russie et notre bonne entente avec elle, ne suffiront pas à redresser la France. On sait trop bien où d’autres tropismes, mal gérés, nous ont conduit par le passé.

Terminons par le plus désagréable à entendre !

Juppé a été viré de l’estrade des présidentiables. C’est fort bien. Et c’est largement ce à quoi auront été utiles ces Primaires. Et c’est tant mieux !

Les idées nauséeuses qu’a véhiculé Juppé au sein de LR ont-elles pour autant disparu avec lui ?

Bonne question. Bien sûr que non.

Juppé, dans la défaite, pour cuisante qu’elle ait été, a pesé au-delà de 30%. Or, ces 30%, il faudra (selon l’expression consacrée) à tout prix – mais à quel prix alors ? – au candidat Fillon se les concilier pour parvenir à l’Élysée. Gageons que la vieille rosse Juppé et tous ceux qu’il représente vont vendre leur peau électorale le plus cher possible. Ajoutons-y pour faire bonne mesure les 20% de politico-affairisme sarkoziste !

Alors, chers compatriotes, Fillon or not Fillon, n’en doutez guère : la Bataille des présidentielles, la Bataille de France vient tout juste de commencer. Et elle sera longue et dure…

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …