Accueil ACTU Politique Selon un sondage, les Français ont une mauvaise image du PS

Selon un sondage, les Français ont une mauvaise image du PS

Moins d’un quart des Français interrogés considère que le PS a un projet pour la France et qu’il est proche des préoccupations des Français.

À neuf mois de l’élection présidentielle, l’image du Parti socialiste s’est globalement dégradée depuis un an auprès de l’ensemble des Français comme des seuls sympathisants socialistes, selon un sondage Ifop diffusé samedi à quelques jours de la rentrée politique.

Moins d’un quart des Français interrogés considère que le PS a un projet pour la France (23 %, – 4) et qu’il est proche des préoccupations des Français (22 %, – 5). Seuls 19 % (- 5) estiment qu’il a « des dirigeants de qualité » et 29 % (- 14) qu’il « soutient suffisamment le gouvernement », selon cette enquête pour Dimanche Ouest France.
La loi travail et les frondeurs expliquent la dégradation

Sur ce dernier point, 41 % (- 14) des proches du PS considèrent que le parti soutient assez le gouvernement et les deux tiers (66 %, + 2) pensent qu’il a un projet pour la France. Pour 56 % (- 4), il a des dirigeants de qualité et pour 58 % (- 5) le PS est proche des préoccupations des Français. Selon l’Ifop, « l’impact des débats autour de la loi travail, l’affirmation de la fronde au sein du PS et l’usure de l’exécutif au cours de l’année écoulée » expliquent cette dégradation.

Les Français attendent en priorité du Parti socialiste qu’il fasse des propositions sur la lutte contre le chômage (55 %), mais c’est 10 points de moins qu’en août 2015. Même tendance en ce qui concerne la lutte contre la dette et les déficits publics, sur laquelle 28 % (- 8) attendent aujourd’hui des propositions du PS. Ils sont 32 %, soit 9 points de plus qu’il y a un an, à attendre des propositions sur la lutte contre la délinquance. Les sympathisants socialistes attendent eux-mêmes en priorité des propositions du PS sur la lutte contre le chômage (66 %, – 3), et contre la pauvreté et l’exclusion (44 %, + 5).

Enquête réalisée en ligne du 9 au 11 août auprès de 1 003 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Le Point

Consulter aussi

Macron-Président ! Premiers pas, Controverses & Craintes du… sur place [1]

Le Roi est mort ! Vive le Roi a-t-on envie de dire. C’est peu de le …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close