Accueil ACTU Europe La très relative défaite de Podemos

La très relative défaite de Podemos

Le verdict, quant aux très récentes élections en Espagne, est tombé dans la nuit. Chaque journaliste français inféodé au Système, y est allé de son petit refrain postmoderne. Seul comptait, il suffisait depuis de lire les différents articles sur la toile, le résultat de Podemos. En ce sens, les journaleux venaient, alors même qu’ils souhaitaient le contraire, de faire à Podemos un grand hommage. Il n’y a plus que deux tendances majeures en Espagne comme un peu partout en Europe : les populistes et les autres …

Rappelons que Podemos est une structure des plus récentes. Et un peu comme le Front National en France, on appel ou qualifie d’échec, tout ce qui n’est pas résultat mirobolant. A titre d’exemple, lors des dernières élections en France – les régionales – les observateurs ont décrété l’échec du Front National, au seul motif qu’il n’a gagné aucune région. C’est oublier un peu vite que ce mouvement a su franchir la barre des 40%

Le fait est quelque peu similaire en Espagne où, rappelons le, Podemos a tout de même atteint la barre des 21%. Voilà qui est énorme pour une structure des plus récentes. Et peu importe que les « socialistes » puisque c’est ainsi qu’ils sont bien mal estampillés, soient à 22%, c’est à dire un peu devant

En fait, les libéraux qui méritent leur qualificatif, obtiennent 33%. Si ce score n’est pas négligeable, cela ne constitue nullement un Austerlitz des plus flamboyants. Si on ajoute d’ailleurs libéraux et « socialistes », cela ne fait que 55% des suffrages pour les deux grands partis systémiques, soit seulement un peu plus de la moitié du corps électoral

Que l’on considère qu’un jeune mouvement parvenant à environ un cinquième des suffrages soit défait, voilà qui mesure bien toute la considération qu’on les observateurs politiques pour cette structure

Désormais donc, l’Espagne politique dispose de trois grandes structures politiques dont il est apparaît flagrant que deux sont alliées parce que sise au sein du même Système. Viendra le moment où, un peu comme en France, droite et gauche devront s’allier afin de faire face à la légitime protestation

S’entame un peu partout en Europe, la lutte finale !

Consulter aussi

Russes et Serbes : Histoire d’une véritable fraternité slave

L’amitié entre Russes et Serbes n’est pas un vain mythe. C’est une réalité spirituelle, culturelle …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close