Entre écolos et necessité strategique

C’était une décision très attendue. L’Autorité de Sûreté nucléaire (ASN) a ouvert la voie ce jeudi 25 février à la poursuite de la vie des plus vieux réacteurs en France de 40 à 50 ans. Cette décision du gendarme du nucléaire français porte sur les 32 réacteurs de 900 MW, les plus anciens du parc français, mis en service pour l’essentiel dans les années 1980.

Lire dans LeNouvelObs

0 0 voter
Évaluer l'article
PARTAGER

Consulter aussi

Assange ne s’appelle pas Navalny

Il n’a donc pas assez de presse intérnationale avec lui LIRE 0 0 voter Évaluer …

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
N'oubliez pas de commenter!x
()
x