C’est le kali yuga d’après Mel Brooks

Résumons.
Le président ukrainien Zelensky, qui est israélite, est considéré comme un kapo par la Knesset israélienne, le comité juif d’Ukraine l’accuse d’être un philo-nazis et regrette les bons moments de l’Urss. Beaucopu de nationalistes français condamnent la cause ukrainienne parce que le juif Bernard-Henri Lévy a été pris en photo avec les nationalistes locaux et donc le gouvernement de Kiev est consideré un Sinedrien. Cette renaissance antisémite ne les empêche pas de militer eux-mêmes pour amener le sépharade israélien Zemmour à Élisée.
Toujours l’Israélite Zelensky, en visioconférence avec le Bundestag, accuse les allemands d’avoir des valeurs excessivement marchandes.

La Russie qui (non) envahit l’Ukraine et la bombarde systématiquement nous explique qu’elle dénazifie et, pour ce faire, a dépoussiéré tout le répertoire soviétique, de la rhétorique, aux drapeaux, et ses forces armées avancent en exposant des faucilles et marteaux et des étoiles rouges et réprendent les tons de Elja Ehrenburg incitant les troupes russes aux génocide des allemands en 1945, cependant en Occident beaucoup de simpatisants d’extrême droite disent que c’est bon et que c’est juste de dénazier avec le drapeau rouge car les temps ont changé.
Et même les républiques soviétiques du Donbass (elles s’appellent ainsi), avec leur brigade antifasciste internationale qui a confié le rôle de son porte-parole l’Italie à Achille Lollo (le militant trotskiste qui brûla vifs un garçon et un enfant “fascistes” aux années 70), se decouvrent plus fascistes que la République Sociale Italienne.
Contre l’Ukraine chretienne et en particulier Mariupol (qui selon une version signifie ville de Marie) Poutine déchaîne les Tchétchènes au cri d’Allah akbar ! Pour plusieurs fondamentalistes catholiques, ils défendent le christianisme de l’athéisme.

Et puis il y a l’OTAN, qui a confirmé que l’Ukraine n’en fera pas partie et continue de répéter qu’il ne la soutiendra pas militairement, mais personne ne l’a entendu ; ni les occidentalistes qui soutiennent l’OTAN, ni les antagonistes qui se représentent un conflit entre la Russie et l’OTAN et supportent la première pour exclusion.
Ils “dénazifient” en fait, un peu tous.
Selon le Kremlin, l’Ukraine et l’Europe sont remplies des nazis (qu’est ce que je suis distrait de ne pas l’avoir réalisé !). Les deux parties s’accusent mutuellement de fascisme.
J’ai découvert que Poutine, Biden, Zelensky, et ainsi de suite, sont tous des fascistes ou des nazis, Tout le monde est accusé de ceci, jusqu’à l’extrême gauche!
Mel Brooks a fait un chef-d’œuvre.

4 3 votes
Évaluer l'article
PARTAGER

Consulter aussi

Kiev et ses environs : vents de guerre ou partie d’échecs ?

L’administration Biden, avec un autre mouvement stratégique haut de gamme, nous teste sérieusement L’objectif principal …

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Même si nous sommes contre l’impérialisme US difficile de soutenir la Russie de Poutine dans une guerre entre européens

1
0
N'oubliez pas de commenter!x
()
x