Accueil DÉBATS Invités Près d’un Français sur trois n’a aucune préférence politique

Près d’un Français sur trois n’a aucune préférence politique

Cette évolution traduit une défiance croissante à l’égard du personnel politique et des principaux partis…

Gauche ou droite ? Peu importe pour près d’un Français sur trois. Le nombre de citoyens qui affirment n’avoir aucune préférence politique partisane est en forte progression, ce qui traduit une défiance croissante à l’égard du personnel politique et des principaux partis, selon une étude de l’institut Elabe diffusée vendredi.

A la question, « sans penser seulement aux élections, de quel parti ou mouvement politique vous sentez-vous le plus proche ? », 31,3 % des personnes interrogées se déclaraient « sans préférence partisane » au second trimestre 2016, soit 3,4 % de plus qu’au trimestre précédent.

Les cadres et les retraités moins concernés

A cette question, le total des partis de gauche (sans l’extrême gauche) s’élève à 26,1 % (-1,6), le total droite et centre (hors FN) 26,6 % (-0,5).

Selon cette étude, la propension à n’exprimer aucune « préférence partisane » varie en fonction de l’âge et des catégories professionnelles. Elle progresse notamment chez les jeunes de 18-24 ans (36 %, +4) et les 35-49 ans (36 %, +5), qui constituent le cœur de la population active.

La proportion est la plus élevée chez les ouvriers (37 %, +7) et les employés (38 %, +6), alors qu’un quart seulement des cadres (24 %, +2) et des retraités (25 %, +2) n’exprime aucune préférence politique partisane.

L’érosion touche également le Front national

Autre enseignement, les principaux partis de gouvernement sont désormais délaissés par près de sept Français sur dix. Seules 14,1 % (-1,7 %) des personnes interrogées se sentent proches du Parti socialiste et à peine plus, 16,4 % (-0,4 %), du parti Les Républicains. L’érosion touche également le Front national, avec 13,6 % (-1,4 %) de Français qui se sentent proches de lui.

Le total de ceux qui se sentent proches de LR ou du PS (30,5 %) est inférieur au second semestre à celui des « sans préférence partisane » (31,3 %).

Etude réalisée à partir des 13 enquêtes nationales conduites par Elabe d’avril à juin 2016, auprès d’un total de 13 014 personnes de 18 ans et plus interrogées en ligne.

20 Minutes avec AFP

Consulter aussi

Les Insoumis tacticiens voteront Le Pen

Disons tout de suite que dans l’état actuel des choses, il est absolument impossible que …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close