Accueil FOCUS Pólemos Le Yak-130, un “petit cauchemar” pour l’Otan

Le Yak-130, un “petit cauchemar” pour l’Otan

Le fameux Yak-130, chasseur d’entraînement avancé russe, est qualifié de “petit cauchemar” par des spécialistes américains, selon la revue bimensuelle américaine Le National Interest.

Le Yak-130 comporte plusieurs caractéristiques qui alertent l’Otan. Premièrement, grâce à ses systèmes d’accroche spéciaux, le chasseur est capable d’emporter trois tonnes d’armements modernes, comme des missiles air-air ou air-sol, des bombes guidées ou non-guidées et des roquettes.

Deuxièmement, un canon de 23 millimètres peut être fixé sous le fuselage du Yak-130, tandis que des roquettes air-air peuvent être accrochées aux bouts ses ailes.

De surcroit, un Yak-130 totalement équipé et rempli ne pèse que 10.300 kilogrammes ce qui fait un peu plus de la moitié du poids d’un chasseur multi-rôle, F-16 qui est le principal avion utilisé par les Etats-Unis et par leurs alliés.
Actuellement, les Yak-130 sont en service dans l’armée de l’Algérie. Le Bangladesh et la Biélorussie ont également signé des contrats visant à la fourniture de ces chasseurs russes.

Le Yak-130 a été construit dans le bureau d’études russe Yakovlev. Il a été choisi comme principal avion pour l’entrainement des pilotes des Forces aériennes de la Russie. Les Yak-130 permettent d’instruire les pilotes pour les avions russes et étrangers de génération 4+ et 5.

Source

Consulter aussi

Maintien de l’ordre & Affrontements de basse intensité : Bienvenue dans l’Absurdie hexagonale !

Les récentes manifestations, ou, plutôt, les dramatiques incidents qui se nouent en leur sein ou …