Accueil SAVOIRS Culture Soldat Louis : Bobby Sands

Soldat Louis : Bobby Sands

Les chansons des rues de Belfast,

Ont le même parfum d’Irlande,

Elles pleurent comme le ciel de Belfast,

Comme ont pleuré les yeux de Bobby Sands.

Les chansons d’amour en Ulster,

Font briller les yeux des filles,

Parfois oublier l’Angleterre,

Les militaires stationnés pour la vie.

Les chansons de guerre à Belfast,

Sont piégées de haine farouche,

Pour hurler à la gueule d’en face,

Pour eux ils restera toujours une cartouche.

REFRAIN:

Chantez plus fort que le monde vous entende,

Jurez à mort l’insolente,

Luttez encore comme pour l’indépendance,

Aimez plus fort comme aimait Bobby Sands.

Toutes les chansons d’Irlande du Nord,

Se souviennent d’une dame de fer,

Qui s’était juré de les voir morts,

Un passeport catholique bon pour l’enfer.

Les chansons de pubs de Belfast,

Trouvent même la bière militante,

L’ivresse étant bien moins néfaste,

Que l’arrogance de la classe protestante.

REFRAIN

Les chansons d’ curés en Irlande,

Ont quelques âmes à défendre,

Si pour les deux côtés elles chantent,

Sans armes, elle savent, pas de miracles à attendre.

Les chansons des mômes de Belfast,

Sentent déjà bon la colère,

Pour qu’l’injustice n’ait plus sa place,

Les poings serrés avant le plastique du père.

REFRAIN x2

Les chansons des rues de Belfast,

Ont le même parfum d’Irlande,

Elles pleurent comme le ciel de Belfast,

Comme ont pleuré les yeux de Bobby Sands,

Comme ont pleuré mes yeux pour Bobby Sands…

 

Consulter aussi

Flaubert et notre eschatologie française (II)

Ce n’est pas qu’il ait eu de grandes aspirations passéistes non plus (qu’il dit) : …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close