Accueil SAVOIRS Culture Jean Ferrat – Camarade

Jean Ferrat – Camarade

C’est un joli nom Camarade

C’est un joli nom tu sais

Qui marie cerise et grenade

Aux cent fleurs du mois de mai

Pendant des années Camarade

Pendant des années tu sais

Avec ton seul nom comme aubade

Les lèvres s’épanouissaient

Camarade Camarade

C’est un nom terrible Camarade

C’est un nom terrible à dire

Quand, le temps d’une mascarade

Il ne fait plus que frémir

Que venez-vous faire Camarade

Que venez-vous faire ici

Ce fut à cinq heures dans Prague

Que le mois d’août s’obscurcit

Camarade Camarade

C’est un joli nom Camarade

C’est un joli nom tu sais

Dans mon cœur battant la chamade

Pour qu’il revive à jamais

Se marient cerise et grenade

Aux cent fleurs du mois de mai

Consulter aussi

Flaubert et notre eschatologie française (II)

Ce n’est pas qu’il ait eu de grandes aspirations passéistes non plus (qu’il dit) : …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close