Accueil ACTU Monde Les États-Unis rompent leurs contacts bilatéraux avec la Russie sur la Syrie

Les États-Unis rompent leurs contacts bilatéraux avec la Russie sur la Syrie

Washington a annoncé rompre son dialogue avec Moscou sur le dossier syrien.

Les États-Unis rompent leur dialogue avec la Russie sur la Syrie, mais poursuivront leurs contacts militaires avec Moscou pour éviter les conflits aériens, a annoncé lundi le département d’État américain.
« Les États-Unis suspendent leur participation aux discussions bilatérales avec la Russie lancées pour garantir le cessez-le-feu », a déclaré le porte-parole du département d’État John Kirby.

Le département d’État a expliqué cette décision par le « non-respect par Moscou de ses engagements ». M. Kirby a reproché à la Russie et à la Syrie d’avoir sapé le cessez-le-feu malgré le fait que les hostilités aient repris suite à une frappe aérienne de la coalition dirigée par les États-Unis.

Les États-Unis rappellent leurs représentants chargés de préparer le déploiement du Centre conjoint de mise en œuvre du cessez-le-feu en Syrie.

Le secrétaire d’État américain John Kerry avait antérieurement déclaré que Washington était sur le point de suspendre les discussions avec la Russie sur le règlement du conflit syrien. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a pour sa part déploré la rhétorique non constructive des États-Unis avant de souligner que Moscou était « toujours intéressé à coopérer avec Washington ». Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d’État américain John Kerry s’étaient mis d’accord le 9 septembre dernier sur un nouveau plan de règlement du conflit en Syrie. L’accord russo-américain sur la trêve en Syrie a plus tard été remis en cause par de nombreuses violations du régime de cessez-le-feu qui a entraîné des combats intenses entre l’armée gouvernementale et les terroristes à Alep. Le gouvernement syrien a ensuite annoncé la fin de la trêve.

Sputniknews

Attachments

Consulter aussi

Pourquoi les USA n’auraient jamais dû exister

Un article d’Adam Gopnik dans The New Yorker a mis en rage les énergumènes de …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close