Accueil ACTU Monde Suites à attendre ?

Suites à attendre ?

L’assassinat de feu le Guide de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire & Socialiste (sic), le colonel Mouammar Kadhafi, en 2011 était un crime de guerre.

C’est, en tout cas, ce qu’ a estimé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï V. Lavrov.

« Là aussi il y a eu une erreur, une erreur non pas parce qu’ils (l’Occident, Ndlr) ont violé le mandat du Conseil de sécurité (de l’Onu, ndlr), qui n’était destiné qu’à fermer le ciel, qu’à ne pas laisser l’aviation voler. Mais ils n’ont fait que bombarder à partir du ciel, et finalement ils ont brutalement tué Kadhafi. Peu importe l’attitude qu’on peut avoir envers lui, c’est aussi un crime de guerre » a indiqué le chef de la diplomatie russe.

Petit rappel, pour la forme !

Les troubles en Libye ont dégénéré en guerre civile au début de l’année 2011. En mars 2011, le Conseil de sécurité des Nations-unies a autorisé une intervention visant à protéger les civils contre les forces loyales au président libyen Mouammar Kadhafi.

Les bombardements du territoire libyen ont été effectués par les forces de la coalition menée par les États-Unis, notamment la France et la Grande-Bretagne. Après des frappes françaises sur la colonne de 4×4 dans laquelle se trouvait Kadhafi, celui-ci a été capturé et assassiné par les “rebelles”.

À noter qu’il existe une controverse quant aux auteurs de la frappe aérienne qui a stoppé le convoi de Kadhafi. Certaines sources parlent de AV-8B+ Harrier II des… Marines

Consulter aussi

Pourquoi les USA n’auraient jamais dû exister

Un article d’Adam Gopnik dans The New Yorker a mis en rage les énergumènes de …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close