Accueil ACTU Monde Rohani: l’Arabie doit cesser de répandre l’idéologie de la haine

Rohani: l’Arabie doit cesser de répandre l’idéologie de la haine

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé que « si l’Arabie saoudite aspire à un nouvel horizon dans le développement et la sécurité de la région, elle doit renoncer à poursuivre sa politique de sectarisme et de division et à répandre  l’idéologie de haine ou à violer les droits de ses voisins » a rapporté l’agence d’informations iranienne Farsnews.

Dans son discours jeudi devant l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, le président Rohani a souligné que  » ce siècle a été marqué dés ses débuts par  le terrorisme et la violence à New York , il ne doit pas se poursuivre avec plus de rivalités hostiles , plus de conflits sanguinaires au Moyen-Orient ».

Et de poursuivre :  » les discours de haine et de violence qui se propagent dans la région du Moyen-Orient et en Afrique du Nord ont  pris une courbe d’accélération étrange au point que  la région baigne dans des actes de violence brutaux et dans des politiques des plus destructrices ».

Il a ajouté :  » si l’Arabie saoudite aspire à un nouvel horizon dans le développement et la sécurité de la région, elle doit renoncer à poursuivre sa politique de sectarisme et de division et à répandre  l’idéologie de haine ou à violer les droits de ses voisins. Elle doit  assumer sa part de responsabilité envers le respect de la vie humaine et respecter le caractère sacré des pélerins , aussi elle doit fonder ses relations sur le respect mutuel et la  responsabilité envers les peuples de la région « .

Plus loin dans son discours,  le président Hassan Rohani a brossé un tableau des politiques de l’Iran sur les plans régional et international .

» Personne ne s’imaginait  que le drame du 11 septembre 2001 aboutirait à des catastrophes encore plus grandes, une guerre dévastatrice au Moyen-Orient et l’insécurité dans le monde. C’est sous prétexte de cet événement que les Etats-Unis ont attaqué l’Irak et l’Afghanistan. Les hommes d’Etat et les responsables militaires américains ont tenté de suggérer qu’une attaque préventive contre les terroristes pourrait assurer la sécurité nationale des Américains. Les alliés de la Maison Blanche, de crainte qu’ils ne soient pas les prochaines cibles des terroristes, ont emboîté le pas aux Américains. Mais ce qu’ils ont fait avec cette nouvelle politique était la propagation du terrorisme partout dans le monde au lieu de l’éradiquer ».

Et de souligner : « A cet égard, la politique de base de la République islamique d’Iran consiste en une coopération fructueuse avec ses voisins dans l’objectif de restaurer un ordre viable, basé sur la sécurité collective et le soutien aux pays de la région. L’Iran qualifie d’indispensables le respect de l’intégrité territoriale des pays, le respect des frontières et celui du droit des nations à l’autodétermination. L’Iran rejette tout recours à la force et prône, en revanche, l’usage de la diplomatie pour régler les problèmes ».

Il a dénoncé les stratégies des puissances occidentales estimant que :  » les puissances mondiales ont recours aux différentes méthodes de répression et d’intervention militaire sous prétexte d’assurer la sécurité de leurs citoyens; elles ne sont pas  conscientes du fait  qu’il est impossible de garantir la sécurité d’un pays en mettant en danger celle des autres ».

« J’appelle les pays de la région notamment l’Arabie saoudite à mettre fin à leur soutien aux groupes terroristes et takfiristes. Ces pays, s’ils s’intéressent au développement et à la sécurité de la région, devront baser leurs relations sur le respect mutuel et le sens de responsabilité, a-t-il martelé.

Rejetant le sectarisme,  Rohani a déclaré que « les musulmans, chiites ou sunnites, vivaient en paix et en fraternité pendant des siècles et qu »ils vivraient ainsi et encore à l’avenir ».

» Pour l’Iran, l’équilibre vaincra l’extrémisme, la paix l’emportera sur la violence, la sagesse fléchira l’ignorance et la justice triomphera la tyrannie  » a ajouté Rohani.

Enfin, le président iranien a  souhaité que « les décisions et les initiatives de l’Assemblée générale de l’ONU aient un impact majeur sur le règlement des conflits partout dans le monde ».

Al Manar

Attachments

Consulter aussi

Pourquoi les USA n’auraient jamais dû exister

Un article d’Adam Gopnik dans The New Yorker a mis en rage les énergumènes de …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close